bkg

Notices

« En famille, regroupant les quatre générations, nous adorons profiter des espaces verts de la ville » Famille Beaucage
Imprimer A A A
Pour les besoins d’archives, nous conservons un grand nombre de nouvelles. Pour éviter les erreurs ou malentendus, nous vous demandons de bien vérifier la date de parution de l’information que vous consultez, considérant que les moteurs de recherche ne donnent pas priorité aux dates de parution. 


Refonte de la carte électorale

Les Laurentiens reprennent leur juste poids politique à l’Assemblée nationale

Le maire de la Ville de Saint-Jérôme, Stéphane Maher, tient à saluer la nouvelle carte électorale présentée hier dans le rapport final de la Commission de la représentation électorale, qui permettra l’ajout d’une circonscription additionnelle pour les Laurentides.

« Dans tout le tumulte créé récemment à propos de la refonte de la cartographie électorale, je veux apporter un point de vue resté muet : l’ajout nécessaire et incontournable d’une nouvelle circonscription dans les Laurentides, celle de Prévost », indique Stéphane Maher.

Nécessaire, parce que la carte électorale du Québec doit tenir compte de l’évolution de la population et de ses mouvements sur le territoire québécois. Ainsi, la région des Laurentides, avec la région de Lanaudière, sont actuellement parmi les plus sous-représentées au Québec. En effet, depuis 2007, le nombre d’électeurs des Laurentides et de Lanaudière (considérées ensemble par la Commission de la représentation électorale) a augmenté de 13,7 %. C’est la hausse la plus importante parmi les régions électorales du Québec et cela continuera au cours des prochaines années. Il va sans dire qu’il était devenu nécessaire de ramener le nombre d’électeurs par circonscription laurentienne à des niveaux qui s’inscrivent à l’intérieur des balises numériques de la Loi électorale. 

Incontournable, parce que la présence des Laurentides à l’Assemblée nationale doit être plus représentative de son poids électoral. Il importe notamment que ce poids électoral se reflète de plus en plus dans les investissements gouvernementaux, surtout eu égard aux besoins criants de la population laurentienne en infrastructures de manière générale et plus particulièrement en santé et services sociaux, de même qu’en transport. On ne peut qu’espérer que les gouvernements qui se succéderont pourront de moins en moins faire fi de cette région qui pourra, en fin de compte, faire une différence dans le résultat électoral.

 « Les Laurentiens veulent bénéficier d’une représentation juste et équitable par rapport aux électeurs des autres régions. Sans cet ajout, les écarts de représentation déjà existants de notre région auraient été accentués et le nombre de circonscriptions dérogeant au critère numérique de la Loi électorale aurait augmenté rapidement au cours des prochaines années », de conclure en se réjouissant le Maire Maher.

(Souce : Cabinet du Maire de Saint-Jérôme)
  
Date de mise à jour : 26/09/2016