bkg

Notices

« Nous sommes fiers de pouvoir profiter d'une offre variée d'activités de sport et de loisir dans notre ville » Famille Charbonneau
Imprimer A A A
Pour les besoins d’archives, nous conservons un grand nombre de nouvelles. Pour éviter les erreurs ou malentendus, nous vous demandons de bien vérifier la date de parution de l’information que vous consultez, considérant que les moteurs de recherche ne donnent pas priorité aux dates de parution. 


« Une taxation juste et équitable pour l'ensemble des citoyens » - Stéphane Maher

La Ville de Saint-Jérôme fait le bilan de la journée de signature des registres tenue le jeudi 13 mars. Près de 400 personnes se sont déplacées alors que 361 ont signé le registre où l’on dénombre le plus de signatures, soit celui du prolongement du boulevard du Roi-Charles. L’élargissement du boulevard Roland-Godard, de la rue Lamontagne et de la rue John-F.-Kennedy a également suscité l’intérêt de 360 signataires.

Neuf-cent-vingt-huit signatures étaient nécessaires pour la tenue d’un référendum visant à annuler les règlements adoptés par le conseil municipal. Le financement de ces projets pourra donc se réaliser comme prévu.

Retour à l’ancien mode de taxation

Le maire de Saint-Jérôme a tenu à rassurer les citoyens. « Il y a eu beaucoup de confusion et d’incompréhension sur le mode de taxation. Bien qu’elle paraisse simple, la taxation comporte de nombreux éléments plutôt complexes et qui méritent d’être appliqués selon des principes de comptabilité, mais aussi d’équité ».

« Nous revenons avec le mode de taxation qui a toujours été en vigueur ici. Il n’a jamais été question de surtaxer ou taxer en double les citoyens. Dans les nouveaux développements résidentiels, les propriétaires assument seuls la charge de leurs infrastructures. Dans les anciens quartiers, lorsque les rues ont besoin d’un second souffle après de nombreuses années, que ce soit au niveau du pavage, de la réfection des égouts ou de l’aqueduc, les frais sont assumés par l’ensemble de la population. C’est ce principe qui a été proposé pour ces règlements », a souligné M. Maher.

« Nous sommes heureux que ce débat soit maintenant derrière nous. Nous avions promis de revenir à une taxation juste et équitable pour l’ensemble des citoyens, c’est enfin chose faite », de conclure, M. Maher.

  
Date de mise à jour : 26/09/2016