bkg

Notices

« Dans le cadre du concours Saint-Jérôme en fleurs, nous avons eu le plaisir d'être récipiendaires pour nos aménagements horticoles. Cela nous encourage à poursuive nos efforts » Famille Labelle
Imprimer A A A
Pour les besoins d’archives, nous conservons un grand nombre de nouvelles. Pour éviter les erreurs ou malentendus, nous vous demandons de bien vérifier la date de parution de l’information que vous consultez, considérant que les moteurs de recherche ne donnent pas priorité aux dates de parution. 


150e anniversaire du marché public de Saint-Jérôme

La Ville de Saint-Jérôme a pavoisé la place de la Gare pour célébrer le 150e anniversaire de son marché public, le plus ancien, en opération continue, de la région des Laurentides. Des bannières thématiques colorées confèrent un air de fête à ces lieux de rassemblement. La Ville espère ainsi attirer l’attention des citoyens de Saint-Jérôme et des visiteurs, tout au long de la belle saison et jusqu’à la fête automnale qui clôturera le 150e anniversaire du marché, le samedi 5 octobre. Des activités ayant pour thème les aliments du marché seront proposées aux petits et grands. La programmation complète sera dévoilée en septembre prochain.

Un des résultats de la recherche-action
La Ville s’est fixée pour mandat de poursuivre le développement de l’offre touristique culturelle sur son territoire en réalisant une recherche-action avec la collaboration d’une cinquantaine d’entreprises et organismes du milieu. Cette démarche, réalisée entre 2010 et 2012, a permis de conclure que la Ville possède un fort potentiel de tourisme culturel, urbain et d’affaires. Un plan d’action a donc été élaboré pour poursuivre cette démarche. Étant donné que le marché public, fait partie des éléments phares de la capitale régionale, et célèbre ses 150 ans en 2013, il a été convenu de promouvoir cet attrait majeur situé au cœur de Saint-Jérôme.

Le plus ancien marché des Laurentides suscite un grand intérêt. D’ailleurs, la première chaîne de Radio-Canada a enregistré son émission radiophonique « Dans son assiette » qui sera diffusée à la fin du mois d’août. L’émission
« L’épicerie » sera tournée également sur les lieux d’ici la fin de l’été.

Grandir avec la Ville
Un premier marché, en bois, fut construit sur la rue Saint-Georges, en 1863, à la demande des citoyens. Des étals de bouchers et quelques emplacements pour les produits frais furent aménagés à l’intérieur du bâtiment, et les autres marchands s’installèrent à l’extérieur, tout autour de la bâtisse. Moins de 20 ans plus tard, le marché devenu trop petit, fut démoli pour permettre la construction d’un édifice multifonctionnel en brique. La station de police et pompiers fut logée derrière. En 1929, le bâtiment, une fois de plus trop étroit, connut des remaniements importants.

L’étroitesse du nouveau lieu, la circulation difficile sur le site extérieur, l’absence d’étals couverts qui protégeraient leurs denrées des intempéries et du soleil firent en sorte que l’on aménagea en 1947 un vaste emplacement entièrement extérieur mais couvert, sur un tout nouveau site. Pour la première fois en plus de 80 ans d’existence, le marché public n’est plus sur la rue Saint-Georges, mais à proximité de la gare du Canadien Pacifique. C’est pour remédier au problème de stationnement que le marché public fut de nouveau déplacé en 1967 à l’emplacement actuel, près des rues Parent et Melançon. À la fin des années 1990, l’ancienne gare fut restaurée et un vaste espace public fut aménagé pour revitaliser le secteur. On construisit la tour de l’horloge, dont les escaliers mènent directement au marché.

Un caractère humain impérissable
Dans son allocution, le maire de Saint-Jérôme, M. Marc Gascon, a souligné que le marché a su conserver son caractère humain depuis ses origines, et que les Jérômiens sont privilégiés d’avoir un lieu de rencontre et d’échange comme celui-là en plein milieu de leur ville. L’objectif visé par le pavoisement du site et les différentes promotions réalisées par la Ville visent à éveiller l’intérêt de ceux et celles qui n’ont pas encore créé de lien avec le marché public de Saint-Jérôme et ses sympathiques maraîchers. Un panneau d’interprétation rappelant la petite histoire de ce marché sera prochainement installé à la place de la Gare. Il est agréable de pouvoir rencontrer trois fois par semaine, les mardis, vendredis et samedis, les maraîchers de la région qui vous offrent une belle variété de produits du terroir dans une atmosphère conviviale.


MarchePublic-CDM130712_010Roger Avard, préposé au marché public, Marc Gascon, maire, Julie Tourangeau, coordonnatrice au développement culturel et touristique, Marc Loiselle, vice-président de la Société d’histoire de la Rivière-du-Nord, les maraîchers Albert Lauzon et Alain Bélisle et l’ancien préposé au marché, François Desjardins.

 

  
Date de mise à jour : 26/09/2016