bkg

Notices

« Nous sommes fiers de pouvoir profiter d'une offre variée d'activités de sport et de loisir dans notre ville » Famille Charbonneau
Imprimer A A A
Pour les besoins d’archives, nous conservons un grand nombre de nouvelles. Pour éviter les erreurs ou malentendus, nous vous demandons de bien vérifier la date de parution de l’information que vous consultez, considérant que les moteurs de recherche ne donnent pas priorité aux dates de parution. 


Belle implication des citoyens dans la recherche de solutions de stationnement

La gouvernance participative donne d'excellents résultats!

Misant sur la participation citoyenne pour mieux relever les défis du stationnement au centre-ville, la Ville de Saint-Jérôme a obtenu un grand succès avec ses rencontres et ses consultations en ligne.

Cette réflexion s’avère d’autant plus pertinente avec le développement du Quartier des arts et du savoir et la construction de la salle spectacle, en plus de la croissance spectaculaire de la clientèle étudiante du campus universitaire et du cégep au cœur même du centre-ville.

Un centre-ville très populaire


Les questions de mobilité, de transport et de stationnement s'avèrent donc prioritaires en raison de l’effervescence vécue présentement par la capitale des Laurentides. Les citoyens qui y travaillent, étudient et s’y divertissent en sont bien conscients. Ils sont les premiers concernés et ne demandent pas mieux que de participer à la recherche de solutions. Il y a là une richesse d'expérience vécue et de réflexion personnelle que la municipalité peut mettre facilement à profit.

L'auto-solo au banc des accusés


Au cours de la consultation publique du 20 janvier à l'hôtel de région, les participants ont discuté des pistes de solutions et ont pointé du doigt le manque de places de stationnement, et l'auto-solo, parmi les problèmes selon eux, ce qui confirme les observations faites par les participants d'autres sondages d'opinion réalisés précédemment. La majorité des participants affirme que les solutions doivent concourir à diminuer le nombre d'automobiles au centre-ville.

Des mesures déjà en place


«L’enjeu du stationnement est déterminant dans le contexte du développement du Quartier des arts et du savoir, qui génère déjà un achalandage accru au centre-ville», a déclaré le maire de Saint-Jérôme, Stéphane Maher. «C’est pourquoi la Ville a déjà adopté de nouvelles mesures comme la gratuité le midi, la limitation du nombre de vignettes pour les étudiants, une tarification privilégiée et une vignette pour les travailleurs, et récemment le projet pilote de navette pour desservir le centre-ville, l’UQO et le cégep».

Quatorze solutions


Les participants à la consultation ont discuté des solutions autour de quatre thèmes : créer de nouveaux espaces de stationnement au centre-ville, améliorer de la gestion des espaces existants, faciliter les transports actifs et planifier le centre-ville pour améliorer l'expérience des piétons et des cyclistes. Plus précisément, 14 solutions pratiques ont été avancées à court, moyen et à long terme.

À court terme
1. Mettre en place des stationnements à vélos sécurisés
2. Créer des stationnements incitatifs aux abords de la ville avec un service de navette gratuit
3. Optimiser la gestion du stationnement P6
4. Optimiser la présence des taxis
5. Utiliser les grandes aires de stationnement privées existantes
6. Contribuer à la réalisation d’un service de voiturage gratuit
7. Créer un comité directeur de la gestion du stationnement et des déplacements
8. Travailler en collaboration avec les grands employeurs pour faciliter le covoiturage
9. Faire la promotion du transport en commun

À moyen terme
1. Encourager les automobilistes à utiliser le P9 en soirée
2. Moduler la tarification et la durée des espaces de stationnement
3. Ajouter de la signalisation interactive

À long terme
1. Valoriser les aires de stationnement public par des constructions
2. Implanter des parcomètres intelligents et développer une application mobile

L'intérêt des citoyens pour la gouvernance participative


« Depuis l’automne dernier, nous avons lancé un important chantier de réflexion sur le stationnement», a rappelé M. Maher. «Nous avons d’abord réuni nos grands partenaires et un comité d’expert pour amorcer la réflexion, puis nous avons ouvert une consultation en ligne sur notre site Internet qui a attiré quelque cent-cinquante personnes. Je remercie tous les citoyens qui ont participé à la consultation ainsi que les représentants du cégep, de l’UQO, de la chambre de commerce et les membres de notre comité d’expert ».

Au final, cent-soixante-dix-huit citoyens ont répondu en ligne à la consultation et une cinquante de citoyens ont franchi les portes de l'hôtel de région pour participer à cette rencontre. Cette réussite reflète l'importance du dossier du stationnement pour les citoyens de Saint-Jérôme, mais elle révèle aussi leur intérêt pour la gouvernance participative.

Le maire Stéphane Maher tient à remercier les membres du comité d’experts qui ont travaillé en collaboration avec les employés municipaux à la recherche de solutions : Jean-Philippe Meloche de l’Université de Montréal, Line Boucher et Liette Faubert de l’UQO, Francine Paquette et Stéphane Marcoux du Cégep, Moustapha Seck, Geneviève Lefebvre et Marc-André Tousignant de CIMA +, François Adam et Véronique Lamy de l’IVI, le fondateur du CEVEQ Pierre Lavallée, Michel Métivier, Gaétan Lapointe et Dany Melo de la CCIST-J, Michel Laflamme et Louis Champagne du CITL, Jean-Philippe Wilkins et Bernard Côté de l’AMT, André Binette de Transcobec, Florence Paulhiac de l’UQAM.

Le rapport de la consultation et un plan de mise en oeuvre seront bientôt déposés au conseil municipal.

CDM160120__004.jpg
  
Date de mise à jour : 26/09/2016