bkg

Notices

« C'est avec grand enthousiasme que nous profitons des activités familiales offertes par la Ville » Famille Longpré
Imprimer A A A
Pour les besoins d’archives, nous conservons un grand nombre de nouvelles. Pour éviter les erreurs ou malentendus, nous vous demandons de bien vérifier la date de parution de l’information que vous consultez, considérant que les moteurs de recherche ne donnent pas priorité aux dates de parution. 


Bilan de la Simulation Verglas 2008

Mission accomplie! La Ville de Saint-Jérôme, l’Organisation régionale de sécurité civile (ORSC) des Laurentides et les Forces canadiennes font un bilan positif de la Simulation Verglas 2008 qui a eu lieu les 8, 9 et 10 février.

L’exercice, simulant une crise causée par des accumulations de plus de 6 pouces de pluie verglaçante causant des pannes électriques à environ 63 000 résidences, a permis de confirmer l’état de préparation des trois partenaires. Pour les bienfaits de la simulation et dans le respect de la procédure en vigueur, la Ville de Saint-Jérôme ne parvenant pas à rétablir la situation a d’abord fait appel à l’ORSC des Laurentides, qui est composée des ministères et des organismes du gouvernement du Québec présents dans la région. Le sinistre s’envenimant et les ressources déployées devenant insuffisantes, le maire Marc Gascon a ensuite demandé à l’ORSC des Laurentides de faire appel aux Forces canadiennes afin de prêter main-forte pour le rétablissement des événements. Ainsi, les militaires du 34e Groupe-brigade du Canada ont reçu le mandat de se déployer sur le territoire de la ville.

Le maire Gascon tient premièrement à remercier tous les participants à la Simulation Verglas ainsi que ses citoyens : « Cette simulation a d’abord permis d’exercer notre plan municipal de sécurité civile. L’exercice nous a démontré que la Ville de Saint-Jérôme est prête à affronter une situation d’urgence sur son territoire. À la suite de l’analyse complète de la présente simulation, nous serons à même de réviser notre plan municipal, permettant ainsi d’assurer la complète sécurité de nos citoyens. Je tiens d’ailleurs à les remercier pour leur collaboration et leur patience tout au long de la fin de semaine ».

M. Jean-Pierre Tremblay, conseiller en sécurité civile pour les Laurentides, considère que cette simulation permettra à l’ORSC d’être encore mieux préparée en cas de sinistre : « La Simulation Verglas 2008 permettra de bonifier le Plan régional de sécurité civile. En unissant leurs efforts lors de cette action humanitaire d’importance, l’ORSC et ses différents partenaires ont pu améliorer leurs façons de faire ».

Le lieutenant-colonel Luc St-Denis considère avoir atteint les objectifs de sa mission : « Cet exercice a permis une excellente collaboration des partenaires présents, et ce, dans le cadre d’une situation grave qui, mal gérée, aurait pu avoir de sérieuses conséquences. Ce partenariat efficace et professionnel a permis d’apprendre les uns des autres ».

Au total, ce sont plus de 325 militaires qui ont répondu à l’appel d’urgence. Ils ont, entre autres actions, fait du porte-à-porte dans les districts Parent (5) et Richer (10), se présentant ainsi à plus de 4000 résidences. Ils ont profité de cette occasion pour informer les citoyens présents des mesures à prendre en cas de réel sinistre. Ils ont aussi fait de nombreuses patrouilles de visibilité pour rassurer la population et maintenir une présence permanente dans les quartiers virtuellement privés d’électricité. Les militaires ont de plus contribué à une opération de recherche et de sauvetage dans des conditions climatiques difficiles.

De plus, trois ministères et un organisme du gouvernement du Québec, soit le ministère de la Sécurité publique, le ministère des Transports, le ministère de l’Emploi et de la Solidarité sociale de même que Services Québec, ont travaillé de concert avec les services municipaux tout au long de l’exercice. Le groupe Radio-Secours, membre du Club de radioamateurs de Laval et des Laurentides, a permis d’établir des communications d’urgence entre le Centre de coordination municipale, le Centre de coordination de l’ORSC situé à Montréal et le Centre de coordination basé à Transports Québec à Saint-Jérôme.

La réussite de ce partenariat permet à tous les participants de retourner dans leurs organisations respectives satisfaits du travail accompli et plus que jamais conscients de l’importance d’apporter des améliorations constantes aux processus visant à assurer la sécurité et le bien-être de la population, tant celle de Saint-Jérôme que celle de l’ensemble du Québec.
  
Date de mise à jour : 26/09/2016