bkg

Notices

« En famille, regroupant les quatre générations, nous adorons profiter des espaces verts de la ville » Famille Beaucage
Imprimer A A A
Pour les besoins d’archives, nous conservons un grand nombre de nouvelles. Pour éviter les erreurs ou malentendus, nous vous demandons de bien vérifier la date de parution de l’information que vous consultez, considérant que les moteurs de recherche ne donnent pas priorité aux dates de parution. 


Bilan des Estivales Canadian Tire Saint-Jérôme

25 ANS DE DÉCOUVERTES ARTISTIQUES AU CENTRE-VILLE : UNE TRADITION TOUJOURS AUSSI POPULAIRE

Après avoir vibré au rythme des Estivales Canadian Tire Saint-Jérôme au cours des trois derniers mois, la Ville présente le bilan de ce festival d’été. Depuis maintenant 25 ans que les Jérômiens et les visiteurs prennent l’habitude de se divertir au centre-ville en assistant aux divers spectacles offerts. Cette tradition a évolué avec les Estivales qui ont de nouveau remporté un franc succès à l’occasion de sa 8e édition.

La saison 2010 aura été marquée par une hausse d’achalandage considérable à l’amphithéâtre Rolland. Plus de 22 500 spectateurs ont assisté aux prestations d’artistes de grand talent, une augmentation de 13% par rapport à l’an dernier. Malgré la pluie qui s’est manifestée à quelques reprises, les 24 spectacles ont eu lieu cet été. Certains resteront dans les annales des Estivales, soit le spectacle classique de Giorgia Fumanti qui a invité son public à s’installer sur la scène, à l’abri des intempéries. Et que dire du spectacle coup d’envoi de Bobby Bazini qui a accueilli plus de 2 000 personnes. Le comité de sélection a su, une fois de plus, recruter des artistes suscitant un grand intérêt auprès du public jérômien.

Des nouveautés applaudies

Du côté de l’animation à la Place de la Gare, les journées thématiques et la sortie du mercredi ont été fort appréciées dont la Journée Estiv’art qui a accueilli une exposition dans un train faisant le trajet Montréal Saint-Jérôme exceptionnellement le week-end. Toutes les places ont été rapidement comblées et les voyageurs ont ensuite profité de l’occasion pour visiter le Musée d’art contemporain et l’Espace Claude-Henri-Grignon. Autre nouveauté, le yoga en plein air a su également satisfaire les participants. L’activité Danse les vacances a, quant à elle, permis aux passants de la Place de la Gare d’apprendre quelques pas de danse sociale.

Il ne faudrait pas passer sous silence le virage VERT entrepris par les organisateurs des Estivales. Le plan vert mis de l’avant comporte quatre catégories : l’alimentation, le transport, les communications et le recyclage. Par exemple, pour cette 8e édition, les employés saisonniers ont opté pour des gourdes, en remplacement des bouteilles d’eau.

Autres faits marquants

Mentionnons le succès du projet de médiation culturelle en collaboration avec Utopia Théâtre qui a eu pour objectif de permettre à une nouvelle clientèle moins nantie de découvrir cet art grâce à l’Entente de développement culturel entre le ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine et la Ville de Saint-Jérôme. Plus de 200 spectateurs qui ont assisté à la comédie L’Affaire Ronsolini étaient issus de ce programme spécial.

À l’occasion des festivités de la fête nationale, les artistes Nanette Workman et Andrée Watter ont attiré une foule de plus de 26 000 spectateurs. Soulignons que la reconfiguration du site et l’interdiction d’apporter de l’alcool ont permis un accès plus familial, cette année.

En somme, ce sont quelque 63 700 personnes qui ont profité de la programmation variée de la 8e édition des Estivales de Saint-Jérôme. Les organisateurs ont déjà entrepris les préparatifs de l’édition 2011 qui se veut à la hauteur des attentes du public.
  
Date de mise à jour : 26/09/2016