bkg

Notices

« En famille, regroupant les quatre générations, nous adorons profiter des espaces verts de la ville » Famille Beaucage
Imprimer A A A
Pour les besoins d’archives, nous conservons un grand nombre de nouvelles. Pour éviter les erreurs ou malentendus, nous vous demandons de bien vérifier la date de parution de l’information que vous consultez, considérant que les moteurs de recherche ne donnent pas priorité aux dates de parution. 


Budget 2019 : l'iniquité du financement du corps de police entraîne un ajustement de la stratégie budgétaire

Lors de la séance du conseil municipal du 18 décembre 2018, la Ville de Saint-Jérôme a présenté sa stratégie budgétaire pour l’année 2019. Dans celle-ci, plusieurs investissements sont prévus afin de permettre à la Ville de faire face à la pression quotidienne qu’elle supporte à titre de capitale régionale, notamment en ce qui a trait à l’important enjeu du financement de son service de police et des tenants lieux de taxes.

Résultat de cette forte pression, le compte de taxes moyen sera haussé de 2 % en 2019, ce qui correspond à l’IPC. Privée de 10 M$ par année en raison de l’iniquité qui persiste dans le dossier des corps policiers municipaux, l’administration est contrainte d’imposer une tarification spéciale de 95 $ afin de maintenir le fonctionnement du Service de police municipal et ainsi assurer la sécurité de la population.

« J’ai personnellement rencontré les acteurs du gouvernement à ce sujet lors de la dernière année et je vais poursuivre le travail et les pressions auprès du nouveau gouvernement afin qu’une solution permanente soit adoptée. Bien que nous tentons, depuis 2013, de compenser l’iniquité et après cinq années de réduction ou de gel de taxes, nous nous retrouvons toujours face à une iniquité qui entraîne inévitablement des décisions immédiates de la part de l’administration. La nouvelle tarification vise donc à assurer la survie du Service de police de Saint-Jérôme », a indiqué Stéphane Maher, maire de Saint-Jérôme.

Malgré la nouvelle tarification, le compte de taxes des Jérômiennes et des Jérômiens sera plus bas que si l’administration avait choisi de l’ajuster progressivement, chaque année, en fonction de l’IPC. En raison d’un contrôle rigoureux des dépenses, le compte de taxes 2019 s’établira donc à environ 300 $ de moins que sa valeur possible en fonction de ce scénario. Le compte de taxes moyen sera par ailleurs inférieur à celui de 2011. Grâce à la réduction des dépenses internes de 1,4 M$, le pourcentage des revenus de la Ville provenant du compte de taxes des contribuables restera inchangé. Par un contrôle serré des finances, la Ville a réussi à minimiser les répercussions financières de la nouvelle mouture de la Loi sur les normes du travail, qui ajoute 1,7 M$ de dépenses obligatoires au budget de fonctionnement.

Paiement du compte de taxes en six versements

Le budget déposé prévoit des dépenses totales s’élevant à 140 M$. Nouveauté cette année, les contribuables jérômiens auront la possibilité de payer leur compte de taxes en six versements. Cette mesure vise ainsi à s’adapter à la réalité des familles en leur offrant plus de flexibilité de paiement. Parmi les grands projets à prévoir, nommons la réfection de longues sections de routes, le Jardin des arts, le développement du parc-nature du lac Jérôme, la construction d’un nouvel écocentre et le complexe sportif multifonctionnel.

9333_HDR-2_1_01
  
Date de mise à jour : 26/09/2016