bkg

Notices

« Nous sommes fiers de pouvoir profiter d'une offre variée d'activités de sport et de loisir dans notre ville » Famille Charbonneau
Imprimer A A A
Pour les besoins d’archives, nous conservons un grand nombre de nouvelles. Pour éviter les erreurs ou malentendus, nous vous demandons de bien vérifier la date de parution de l’information que vous consultez, considérant que les moteurs de recherche ne donnent pas priorité aux dates de parution. 


Candidature commune en vue de l'obtention des Jeux du Québec - Hiver 2017

Mirabel et Saint-Jérôme sur la même tribune

Le maire de Saint-Jérôme, Stéphane Maher, et le maire de Mirabel, Jean Bouchard, ont annoncé que les deux villes déposent une candidature commune en vue de l’obtention des Jeux du Québec – hiver 2017. En mettant leurs ressources ensemble, elles augmentent leurs chances de l’emporter sur leur rivale à la sélection finale.

Une tendance logique


Sports Québec a déjà manifesté son intérêt à l’égard de la candidature de Saint-Jérôme, mais l’organisme encourage les regroupements municipaux, comme ce fut le cas à Longueuil cet été. Une ville de taille moyenne aurait du mal à fournir à elle seule tous les investissements et l’organisation exigés par un événement d’une telle envergure. Il est préférable que des villes s’entendent pour partager les responsabilités, mais aussi les avantages qui découlent de l’événement. C’est ce que Mirabel et Saint-Jérôme ont décidé de faire.

Beaucoup en commun


Comme ce sont des villes limitrophes, il est facile et avantageux de faire cause commune. Les plateaux sportifs et les lieux d’hébergement seront situés dans un périmètre relativement restreint ; les athlètes pourront donc se transporter rapidement d’un endroit à l’autre. D’autre part, les deux villes pourront offrir chacune leurs meilleurs équipements existants. Elles pourront aussi partager les coûts de nouvelles installations. Elles mettront en commun leurs banques de bénévoles, ainsi que les membres de leur personnel dont les compétences répondent aux besoins de l’organisation.

De l’argent bien placé


L’entente entre les deux villes stipule que Mirabel contribuera à une hauteur maximum de 500 000 $, auxquels s’ajoute une valeur de 100 000 $ en services. « Monsieur Bouchard sait déjà que c’est de l’argent bien placé, sinon il n’aurait pas consenti à cette entente, a lancé Stéphane Maher. Mais je tiens à le remercier, lui et le conseil municipal de Mirabel, d’avoir cru à l’aventure des Jeux du Québec, et d’avoir témoigné leur confiance en Saint-Jérôme. »

«La Ville de Mirabel est des plus heureuses et fières de poser, conjointement avec la Ville de Saint-Jérôme, sa candidature pour l’obtention des Jeux du Québec d’hiver 2017», d’indiquer le maire Jean Bouchard. Il ajoute que «la tenue des jeux dans notre région s’inscrirait dans la philosophie du conseil municipal d’encourager sa jeune population à la pratique d’activités physiques».

Des retombées financières alléchantes


Saint-Jérôme a toujours été une ville sportive et sa population exprime un vif intérêt pour les Jeux du Québec. À Mirabel, il y a beaucoup de jeunes familles très actives sur le plan sportif dans cette ville, et les Jeux du Québec leur seront profitables. Au final, Saint-Jérôme et Mirabel se partageront des retombées économiques importantes. À titre d’exemple, les retombées économiques de la 42e finale des Jeux du Québec à Longueuil sont évaluées par Sports Québec à 22 M$. Les parents des athlètes qui séjourneront dans nos villes durant plusieurs jours coucheront à l’hôtel, mangeront dans les restaurants des alentours et en profiteront pour magasiner. Sport Québec estime que les parents déboursent 200 $ en moyenne durant les Jeux. De plus, les dépenses d’autres spectateurs s’ajoutent à la manne, même si leurs visites sont plus courtes.

Des retombées sociales durables


L’argent n’est pas tout. Les Jeux du Québec génèrent aussi des retombées sociales. Plusieurs infrastructures sportives ont été améliorées et mises aux normes, et d’autres sont totalement nouvelles. Une fois les jeux terminés, ces installations profiteront aux citoyens de Mirabel et de Saint-Jérôme, et même de toute la région. Les Jeux entraînent une optimisation des infrastructures de nos deux villes, en plus d’inciter les jeunes à pratiquer encore plus de sports. Les Jeux font la promotion de la santé et de saines habitudes de vie, ce qui est parfaitement en accord avec les valeurs des deux villes.


JDQMirabelCDM140828_019
Les conseillers de la Ville de Mirabel, M. David Marra-Hurtubise et Mme Guylaine Coursol, de même que les conseillers de la Ville de Saint-Jérôme, M. Marc Bourcier, M. Gilles Robert, Mme Johanne Dicaire et M. Mario Fauteux ont joint leur maire respectif ainsi que la mascotte le Loran Tigg pour témoigner que deux villes valent plus qu’une. L’alliance de ces deux villes augmente les chances d’obtenir les jeux. Ce sont les jeunes de toute la région des Laurentides qui en bénéficieront.. 

  
Date de mise à jour : 26/09/2016