bkg

Notices

« En famille, regroupant les quatre générations, nous adorons profiter des espaces verts de la ville » Famille Beaucage
Imprimer A A A
Pour les besoins d’archives, nous conservons un grand nombre de nouvelles. Pour éviter les erreurs ou malentendus, nous vous demandons de bien vérifier la date de parution de l’information que vous consultez, considérant que les moteurs de recherche ne donnent pas priorité aux dates de parution. 


Chauffer intelligemment et de façon sécuritaire pour le bien de tous

La Ville de Saint-Jérôme rappelle que le chauffage au bois est permis sur son territoire. Par ailleurs, certaines mesures de précaution limitent l’émission de contaminants dans l’air. Il vaut mieux les connaitre et les mettre en pratique pour le bien être de notre famille et de nos voisins. Bien que les appareils certifiés constituent une nette amélioration par rapport aux anciens modèles, l’utilisation du bois comme moyen de chauffage produit tout de même davantage d’émissions atmosphériques sous forme de particules fines que les autres combustibles utilisés pour le chauffage, comme le mazout et le gaz.

Conseils de prévention


• Limiter l’utilisation des foyers et des poêles à bois lors des journées où il y a du smog.
• Utiliser un bois dur ayant séché au moins six mois; comme le chêne, l’érable, le bouleau ou des bûches écologiques plutôt qu’un bois mou comme le sapin, le pin ou l’épinette.
• Opter pour un poêle ou un foyer certifié EPA, correspondant aux normes de réduction des émissions polluantes ainsi qu’aux standards d’économie d’énergie. Ce type d’appareil est en conformité avec le Règlement sur les appareils de chauffage au bois et comporte une fiche technique indiquant le plus faible taux d’émission de particules dans l’air intérieur, comme extérieur.
• Entreposer le bois de manière sécuritaire en n’obstruant aucun moyen d’évacuation d’un bâtiment, soient un passage, une porte ou un escalier.
• Maintenir une distance minimale d'un mètre d’une ligne latérale ou arrière d’un terrain et une hauteur maximale d’entreposage de 1,5 mètre si le bois n’est pas entreposé sous un abri.
• Entreposer un maximum de trois cordes de bois à l’intérieur d’une résidence, en excluant le garage, un maximum de 6 cordes de bois par terrain extérieur et une demi-corde de bois sur les balcons et les galeries.
• Munir tout immeuble résidentiel d’un avertisseur d’oxyde de carbone homologué sur chaque étage comportant une ou plusieurs chambres à coucher et ce, dans toute résidence ou logement comportant des appareils à combustion au bois, aux granules, aux anthracites et au mazout ainsi que des équipements fonctionnant au gaz naturel ou au propane.

Conseil d’installation


• Respecter le code canadien d’installation des appareils à combustibles solides. Une installation adéquate est plus sécuritaire et favorise le bon fonctionnement de l’appareil.
• Respecter la réglementation municipale en vigueur en communiquant avec le Service de l’urbanisme, car certains travaux reliés à l'installation d'un nouvel appareil au remplacement d'un appareil existant nécessitent l’obtention d’un permis.

Conseils d’entretien


• Entretenir, réparer ou remplacer l’appareil de chauffage au bois. Après un certain temps, un appareil de chauffage au bois et sa cheminée perdent de leur étanchéité et laissent échapper des gaz et des particules pouvant diminuer le rendement énergétique, et détériorer la qualité de l’air intérieur de votre demeure.
• Inspecter et nettoyer votre cheminée au moins une fois par année.

Pour plus d’information, communiquez avec la Centrale du citoyen au 450 569-5000 / requetes@vsj.ca.
  
Date de mise à jour : 26/09/2016