bkg

Notices

« C'est avec grand enthousiasme que nous profitons des activités familiales offertes par la Ville » Famille Longpré
Imprimer A A A
Pour les besoins d’archives, nous conservons un grand nombre de nouvelles. Pour éviter les erreurs ou malentendus, nous vous demandons de bien vérifier la date de parution de l’information que vous consultez, considérant que les moteurs de recherche ne donnent pas priorité aux dates de parution. 


Création d'un immense parc-nature autour du lac Jérôme

« La plus grande décision écologique de nos 180 ans d'histoire »
- Stéphane Maher, maire

La Ville de Saint-Jérôme préservera un territoire naturel d'une superficie comparable au parc du Mont-Royal. Un parc-nature sera aménagé autour du lac Jérôme, à la tête de la rivière Saint-Antoine, sur un immense territoire riche de la faune et de la flore indigène des Laurentides, tel que l’a écrit le frère Marie-Victorin. «Ce territoire est un diamant vert d'une grande beauté; c'est à nous maintenant de le tailler avec art et précision pour lui donner une valeur impérissable pour les générations actuelles et futures», a déclaré le maire de Saint-Jérôme, Stéphane Maher.

Le conseil municipal prêt à entériner l'acquisition


Le conseil municipal de Saint-Jérôme entérinera au cours de sa prochaine assemblée une entente visant l’acquisition de quatre lots totalisant 10 millions de pieds carrés (1 million m2), incluant le lac Jérôme dans son entier, pour un montant de 2,7 M$. «C'est la plus grande décision écologique de nos 180 ans d'histoire. Cette acquisition vient consolider la vision et les efforts de la ville en matière de planification et de protection de ses espaces naturels, cours d’eau et milieux humides», ajoute avec enthousiasme M. Maher.

Le règlement d’emprunt prévoit également des fonds dans le but de mandater une firme d'experts afin d’élaborer un plan d’ensemble ainsi qu’une part pour la réalisation de travaux mineurs requis à court terme dans le secteur. Selon le maire de Saint-Jérôme, il s'agit d'une excellente transaction qui respectera les ratios et les objectifs financiers que le conseil a établis.

Un territoire vert bien pensé et bien utilisé


Il est trop tôt pour dire quel aspect prendra cet immense territoire, mais les possibilités abondent : sentiers pédestres, de ski de fond ou raquettes, circuits de vélo de montagne, canotage sur le lac Jérôme, observatoire sur la montagne Déloges, terrain de camping municipal et bien d'autres idées mériteront d’être évaluées en vue de bien utiliser cet espace vert.

«En protégeant un territoire de cette ampleur, il nous appartient à nous Jérômiens d’en faire notre parc du Mont-Royal», dit Mario Fauteux président de la commission environnement et le plus ardent promoteur de ce projet. «Préserver un territoire indigène comme celui-là glorifie notre passé, définit notre présent et laisse entrevoir des chapitres emballants pour notre avenir », conclut-il.

Au cours des deux prochaines années, la Ville établira un plan directeur et commencera à prendre possession de ce vaste terrain de jeux.

Consolidation du corridor vert


Avec cette acquisition, la Ville sera en mesure de mettre en valeur ce nouvel espace vert, qui est situé aux limites des secteurs Saint-Jérôme et Lafontaine et de la municipalité voisine, Sainte-Sophie, qu’elle pourra relier au parc Jean-Guy Décarie, dans le secteur Saint-Antoine, en passant par le parc Multisports.

Pour Francois Poirier, président de la commission d’urbanisme, il faut prendre conscience de l’envergure de ce territoire. « L’achat de ces lots vient s’ajouter aux zones humides, cours d’eau, parc et espace vert que la ville possédait déjà dans ce secteur, et qui formeront un immense territoire incluant un corridor vert qui sera l’équivalent du parc du Mont-Royal et deux fois les Plaines d’Abraham de Québec ».

Du vert dans les yeux


« Comme président de la commission des sports, je me réjouis de penser que tous les citoyens pourront profiter de ce nouveau pôle écotouristique qui deviendra le plus grand terrain de jeux de la ville, et le cœur du futur quartier des sports de Saint-Jérôme avec le parc Multisports. Je ne peux m'empêcher de penser en plus à tout le potentiel sportif et récréatif que cette acquisition représente pour les Jérômiens. Le Lac Jérôme, un des derniers lacs sauvages des Basses-Laurentides, le restera! On peut être fiers de nous! », dit Marc Bourcier.

Plusieurs grands espaces naturels aménagés agrémentent déjà le territoire de Saint-Jérôme, dont le parc linéaire du P'tit-Train-du-Nord et le Parc régional de la Rivière-du-Nord. Ce nouveau parc aura non seulement une fonction récréative, mais une grande portion servira à préserver les cours d’eau et les milieux humides de ce secteur. Pionnière québécoise dans le domaine de la gestion des cours d'eau, Saint-Jérôme a procédé il y a plusieurs années à la caractérisation de ses plans d’eau et milieux humides en fonction de leurs caractéristiques biophysiques et hydrauliques. Le lac Jérôme est le dernier espace d'envergure encore vierge.

« Les Jérômiens et les Jérômiennes n'ont pas tous les yeux verts, mais ils auront tous du vert dans les yeux », a conclu le maire Stéphane Maher.


Parc-natureCDM_150914_04

Parc-natureDSC_7340.jpg

Parc-natureCDM_7359.jpg
  
Date de mise à jour : 26/09/2016