bkg

Notices

« Nous sommes fiers de pouvoir profiter d'une offre variée d'activités de sport et de loisir dans notre ville » Famille Charbonneau
Imprimer A A A
Pour les besoins d’archives, nous conservons un grand nombre de nouvelles. Pour éviter les erreurs ou malentendus, nous vous demandons de bien vérifier la date de parution de l’information que vous consultez, considérant que les moteurs de recherche ne donnent pas priorité aux dates de parution. 


Dépôt des états financiers de la Ville de Saint-Jérôme

                         « Des résultats qui reflètent nos prévisions ! »

-Marc Gascon, maire de Saint-Jérôme

Le maire de la Ville de Saint-Jérôme, M. Marc Gascon, a présenté aujourd’hui le rapport des états financiers de son Administration pour l’année 2009. Le rapport financier de la Ville pour l’exercice financier se terminant le 31 décembre 2009 fait état de dépenses de 105 846 207 $ contre des revenus de 111 426 907 $, donc un surplus budgétaire de 5,6 millions.
« Nous pouvons résumer ce rapport en quelques mots : une rigueur de gestion et une façon de travailler qui a permis de dégager 3 336 702 $ d’écart entre les coûts réels et ce qui avait été budgété, soit environ 3 % du budget municipal. Sur ce dernier point, en plus de l’hiver beaucoup plus clément, ce bon résultat est attribuable au plan de redressement initié par la direction combiné à une rigueur soutenue de la part de toute l’équipe de gestionnaires. Grâce à de nouvelles façons de faire et à une restructuration de l’appareil administratif, nous avons pu atteindre nos objectifs », a déclaré le maire Gascon.

De plus, un ensemble d’événements et de circonstances favorables sont venus accentuer l’écart positif des résultats. La vigueur extraordinaire du secteur immobilier, malgré le contexte de récession, a généré des revenus supérieurs aux prévisions de 630 000 $ en permis, 790 000 $ en droits de mutation et 135 000 $ en licences et permis divers. L’agrandissement de l’usine d’eau potable et la réouverture de l’entente de fourniture d’eau à Mirabel ont, pour leur part, généré un supplément de revenus de 260 000 $. Enfin, le paiement d’assurance de 750 000 $ en compensation pour la perte de l’aréna Jacques-Locas a également gonflé artificiellement le surplus. Ce montant servira en 2010 au démantèlement de la structure.

En ce qui concerne la dette, elle a augmenté moins rapidement que la valeur de la richesse foncière uniformisée. De fait, le ratio d’endettement de la Ville est passé de 5,08 % en 2008 à 4,62 % en 2009.

Les discussions sur l’affectation du surplus portent sur la constitution de réserves financières en cas d’imprévus, notamment pour le déneigement, l’assurance pour les édifices municipaux ainsi qu’une réserve juridique.
 
« Il était important de maintenir un bon équilibre budgétaire entre les investissements et les coûts d’opération et de services. À la lumière de ces résultats, nous pouvons constater que notre Ville se porte bien. Nous offrons des services de qualité et nous réalisons des projets qui font la fierté des Jérômiens et des Jérômiennes », a conclu Marc Gascon.
  
Date de mise à jour : 26/09/2016