bkg

Notices

« Dans le cadre du concours Saint-Jérôme en fleurs, nous avons eu le plaisir d'être récipiendaires pour nos aménagements horticoles. Cela nous encourage à poursuive nos efforts » Famille Labelle
Imprimer A A A
Pour les besoins d’archives, nous conservons un grand nombre de nouvelles. Pour éviter les erreurs ou malentendus, nous vous demandons de bien vérifier la date de parution de l’information que vous consultez, considérant que les moteurs de recherche ne donnent pas priorité aux dates de parution. 


Dossier de l'essence: le maire Gascon commente le jugement de la Cour supérieure

« Nous évaluons toutes les options »
- Marc Gascon, maire de la Ville de Saint-Jérôme

Le maire de Saint-Jérôme, Marc Gascon, a tenu à commenter brièvement le rejet, par la Cour supérieure du Québec, de la contestation de la décision rendue le 11 juillet 2008 par la Régie de l’énergie. On se souviendra que cette décision imposait une hausse de 0,03 $ du litre d’essence aux consommateurs jérômiens, dictée par la Régie pour appuyer les revendications des détaillants d’essence. Cette hausse équivaut à 3 M$ pour les citoyens de Saint-Jérôme. Le maire s’est dit déçu par le verdict de la Cour supérieure.

« Nous sommes présentement à analyser les conclusions du juge Chrétien et une rencontre avec nos procureurs est prévue afin d’évaluer quelles sont nos options dans ce dossier, y compris celle de porter cette cause en appel », a déclaré monsieur Gascon.

Rappelons que ce sont plus de 20 000 pétitionnaires qui ont appuyé en 2009 le maire Gascon et son Administration dans leurs revendications concernant ce dossier.

Par ailleurs, le maire a tenu à dénoncer, une fois de plus, la loi qui octroie à la Régie de l’énergie des pouvoirs qu’elle utilise pour favoriser une rente aux détaillants d’essence indépendants sur le territoire de Saint-Jérôme. « Il est clair qu’il y a incongruité de la part de la Régie en ce qui a trait à la protection des consommateurs. Pour nous, une seule avenue nous a dicté notre chemin dans cette démarche, soit la défense des intérêts des citoyens jérômiens d’abord et avant tout », a conclu Marc Gascon.
  
Date de mise à jour : 26/09/2016