bkg

Notices

« Nous sommes fiers de pouvoir profiter d'une offre variée d'activités de sport et de loisir dans notre ville » Famille Charbonneau
Imprimer A A A
Pour les besoins d’archives, nous conservons un grand nombre de nouvelles. Pour éviter les erreurs ou malentendus, nous vous demandons de bien vérifier la date de parution de l’information que vous consultez, considérant que les moteurs de recherche ne donnent pas priorité aux dates de parution. 


En augmentation croissante, Saint-Jérôme compte aujourd'hui près de 75 000 résidents

L’Institut de la statistique du Québec a récemment mis à jour ses données démographiques concernant Saint-Jérôme, la dénombrant aujourd’hui à près de 75 000 résidents. En à peine dix ans, de 2006 à 2015, le nombre de résidents est passé de 64 318 à 74 111 personnes, soit une augmentation de 15 %, faisant de Saint-Jérôme la 15e au chapitre des villes les plus populeuses du Québec.

« Bon an mal an, ce sont plus d’un millier de nouveaux citoyens qui s’établissent chez nous : un signe éloquent de l’attrait qu’exerce Saint-Jérôme et la qualité de vie qu’on y trouve », affirme fièrement Stéphane Maher, maire de la ville. « À titre de capitale régionale des Laurentides, Saint-Jérôme peut accueillir tous ces nouveaux citoyens grâce à plus de 700 employés passionnés et à son budget de 130 millions permettant d’offrir des services et des attraits qui font l’envie des autres municipalités », précise-t-il.

Ce florilège d’atouts contribue à la progression démographique remarquable que connaît depuis des années la région des Laurentides, dont la MRC Rivière-du-Nord mène le train et pour lequel Saint-Jérôme est la locomotive. Les Laurentides arrivent ainsi au 3e rang de l’augmentation démographique après Montréal et Laval pour la période 2011-2014. 

Une population en ébullition


La moyenne d’âge des Jérômiens est de 42,4 ans, ce qui est relativement jeune, étant donné qu’il y a près de 15 ans, elle était de 38,1 ans. Un peu plus du quart des citoyens ont moins de 25 ans alors qu’un peu moins d’un citoyen sur cinq a 65 ans et plus. Saint-Jérôme accueille plus de 10 580 familles, dont 1 295 avec trois enfants et plus et compte à présent une population dont la moitié détient un diplôme d’études postsecondaire, en croissante évolution, grâce notamment à la présence de ses institutions d’enseignement supérieur, le Cégep de Saint-Jérôme et l’UQO. Le revenu médian des ménages est de 51 634 $ et l’on retrouve sur le territoire jérômien plus de 33 000 emplois.

Les prochaines années connaîtront assurément d’aussi grands succès sinon encore plus sur les plans du rayonnement et de la démographie, notamment grâce aux récents investissements pour la mise sur pied d’un véritable quartier des sports (aréna régional, parc multisports, complexe sportif multifonctionnel), pour la création d’un centre-ville de calibre national complètement transformé et revitalisé (le Quartier des Arts et du Savoir), pour l’agrandissement des campus du Cégep de Saint-Jérôme et de l’UQO ou encore pour la création d’un joyau récréotouristique d’ampleur, le Parc-nature du Lac Jérôme.

« Saint-Jérôme consolide depuis les dernières années sa place comme destination par excellence là où il fait bon vivre et y faire des affaires. C’est une capitale régionale prospère, convoitée pour ses milieux de vie, qui inspire, se démarque et cultive sa richesse collective », s’enorgueillit le maire Maher.
Vue aérienne

  
Date de mise à jour : 26/09/2016