bkg

Notices

« C'est avec grand enthousiasme que nous profitons des activités familiales offertes par la Ville » Famille Longpré
Imprimer A A A
Pour les besoins d’archives, nous conservons un grand nombre de nouvelles. Pour éviter les erreurs ou malentendus, nous vous demandons de bien vérifier la date de parution de l’information que vous consultez, considérant que les moteurs de recherche ne donnent pas priorité aux dates de parution. 


Essence: le maire demande de se mobiliser

Décision de la Régie de l’énergie sur le prix de l’essence

Le maire Marc Gascon demande à la population jérômienne de se mobiliser

Le 11 juillet dernier, la Régie de l’énergie du Québec imposait, pour une troisième fois depuis 2001, une nouvelle hausse du prix de l’essence à Saint-Jérôme. Toujours selon la Régie, cette augmentation aurait pour but d’éviter qu’une compétition déloyale s’installe entre les détaillants indépendants et les grands détaillants d’essence, ce qui pourrait se traduire par une augmentation substantielle des prix à la pompe, à Saint-Jérôme.

Cette fois, c’est une hausse de 0,03 $ le litre que les automobilistes jérômiens et les visiteurs de Saint-Jérôme subissent. La Ville de Saint-Jérôme, avec le maire Marc Gascon à sa tête, a décidé d’agir afin de remédier à cette situation inacceptable. 

« Dans un premier temps, nous demandons à la Régie de l’énergie de réviser sa décision du 11 juillet dernier. Puis, en attendant que les régisseurs étudient la demande de révision, notre administration a déposé une requête de « sursis d’exécution » dans le but de faire suspendre l’application de la mesure imposée en juillet.  Le 18 septembre, la Ville de Saint-Jérôme participera à une audience qui aura lieu à Montréal afin de présenter ses arguments en vue d’obtenir le sursis demandé. Et si ces deux requêtes s’avéraient insuffisantes, nous nous adresserons aux instances supérieures », a expliqué Marc Gascon. 

Appel à la mobilisation

Parallèlement aux démarches entreprises auprès de la Régie de l’énergie, le maire de Saint-Jérôme demande à la population et aux consommateurs d’essence de la région d’agir dans ce dossier.

« Je demande aux consommateurs d’essence de Saint-Jérôme de manifester leur appui à notre démarche en allant sur le site Internet www.stjeromepompe.com ou en se rendant, dès maintenant, notamment à l’un des quatre endroits suivants pour signer le registre :

Ville de Saint-Jérôme 
10, rue Saint-Joseph, bureau 102 (réception du Service de l’urbanisme et du développement durable) 

Et dans les trois bibliothèques :

Bibliothèque du Frère-Marie-Victorin 
450, boulevard de La Salette

Bibliothèque Charles-E.-Garneau 
500, boulevard des Laurentides

Bibliothèque Marie-Antoinette-Foucher 
101, place du Curé-Labelle

Collectivement, nous ne pouvons accepter une décision qui va à l’encontre des intérêts de nos concitoyens et concitoyennes, et devons exprimer clairement notre mécontentement », a déclaré le maire Marc Gascon.

Des questions

Par ailleurs, le maire de la capitale laurentienne s’interroge sur les motifs de la Régie de l’énergie et sur les arguments que celle-ci avance pour justifier sa décision du 11 juillet.

« Il semble que la Régie de l’énergie souhaite faire de Saint-Jérôme un exemple, même si la compétition entre les détaillants n’est pas plus féroce chez nous qu’ailleurs au Québec. Pourquoi s’acharner ainsi sur nous? Plutôt que de consulter sa boule de cristal ou de faire appel à des astrologues des prix de l’essence, la Régie de l’énergie devrait plutôt regarder ce qui se passe réellement. A-t-elle assisté à la fermeture de stations-service indépendantes récemment ou encore à des changements de bannière, que ce soit chez nous ou ailleurs au Québec ? La réponse est non. Alors, pourquoi imposer de telles hausses sans avoir la moindre indication que la situation changera à court ou à moyen terme? La Régie se base-t-elle sur de simples présomptions, sur les seules craintes des détaillants indépendants ou sur des faits bien réels ? Il me semble que nous avons de bonnes raisons de remettre en question la décision qui a été rendue », a conclu le maire, en invitant de nouveau la population de Saint-Jérôme à la mobilisation.


Consultez les autres communiqués de la Ville sur le sujet:

  
Date de mise à jour : 26/09/2016