bkg

Notices

« Dans le cadre du concours Saint-Jérôme en fleurs, nous avons eu le plaisir d'être récipiendaires pour nos aménagements horticoles. Cela nous encourage à poursuive nos efforts » Famille Labelle
Imprimer A A A
Pour les besoins d’archives, nous conservons un grand nombre de nouvelles. Pour éviter les erreurs ou malentendus, nous vous demandons de bien vérifier la date de parution de l’information que vous consultez, considérant que les moteurs de recherche ne donnent pas priorité aux dates de parution. 


États financiers 2014 de Saint-Jérôme

La Ville a réduit ses dépenses de 6,1 M$

La Ville de Saint-Jérôme a déposé le 19 mai 2015 son rapport pour l'exercice financier se terminant le 31 décembre 2014. La Ville a réalisé un surplus de 7,96 M$, alors que l’augmentation du budget a été de moins de 1 % sur les deux années écoulées. Pour 2014, le budget s’élevait à 130 M$.

Revenus à la hausse et dépenses contrôlées


Ce premier budget complet de l'administration jérômienne depuis la dernière élection reflète le travail fait pour exercer un contrôle budgétaire serré. Le surplus obtenu s'explique principalement par une diminution importante des dépenses de 6,1 M$ réparties sur un grand nombre de postes budgétaires. Dans une moindre mesure, certains postes de revenus en hausse ont contribué également à constituer le surplus.

Le surplus est d’autant plus significatif qu’il survient alors que la municipalité avait adopté en 2014 un budget à croissance zéro.

Par ailleurs, le rapport financier révèle l’excellente gestion de la dette municipale. La dette nette est passée de 223,67 M$ en 2013 à 206,79 M$. Sur un échantillon de villes comparables, l’endettement de Saint-Jérôme affiche en effet l’une des meilleures performances. Pour sa part, la richesse foncière uniformisée (RFU) a augmenté de 4,55 % reflétant ainsi l’accroissement des valeurs foncières à Saint-Jérôme.

Éviter de surcharger les citoyens


«Je suis très heureux de ces excellents résultats», dit le maire de Saint-Jérôme, Stéphane Maher. « Cet exercice financier a permis de dégager une marge de manœuvre qui permettra encore une fois d'éviter de surcharger les citoyens dans le prochain budget. J'ai toujours une pensée spéciale pour nos aînés dont les revenus souvent peu élevés n'augmentent pas au même rythme que leurs charges. Nous pourrons aussi acquitter au comptant une partie de certaines infrastructures et ainsi mieux contrôler l’endettement. J'en suis d'autant plus satisfait ».


Pour Benoît Beaulieu, conseiller municipal et président de la commission des finances, l’année 2014 a été riche en apprentissage. « Nous voulons que notre ville devienne parmi les meilleures sur le plan du contrôle budgétaire. Nous avions du rattrapage à faire, c’est assurément un pas dans la bonne direction. En plus, nos efforts nous ont permis de faire face aux récentes exigences gouvernementales sans devoir pénaliser nos citoyens. Nous en sommes fiers».

Tout au cours de l’année, l'administration municipale a exercé encore plus de rigueur à l’égard des dépenses municipales. La direction générale et les élus reconnaissent que ce virage a été pris avec succès grâce à la collaboration soutenue de tous les employés municipaux.
  
Date de mise à jour : 26/09/2016