bkg

Notices

« Dans le cadre du concours Saint-Jérôme en fleurs, nous avons eu le plaisir d'être récipiendaires pour nos aménagements horticoles. Cela nous encourage à poursuive nos efforts » Famille Labelle
Imprimer A A A
Pour les besoins d’archives, nous conservons un grand nombre de nouvelles. Pour éviter les erreurs ou malentendus, nous vous demandons de bien vérifier la date de parution de l’information que vous consultez, considérant que les moteurs de recherche ne donnent pas priorité aux dates de parution. 


États financiers 2015 de Saint-Jérôme : Un surplus de quatre millions et demi $

La Ville de Saint-Jérôme a déposé le 17 mai 2016 son rapport pour l'exercice financier se terminant le 31 décembre 2015, qui témoignent de l’amélioration impressionnante de sa situation financière depuis les dernières années avec un surplus de 4,51 M$. Les revenus se sont élevés à 125,6 millions $ alors que les charges et les affectations totalisaient 121,1 millions $.

«Depuis trois ans, la Ville a exercé un contrôle rigoureux et approfondi de ses dépenses qui a eu un impact concret sur nos résultats financiers et sur notre endettement », dit le maire Stéphane Maher. « Nous n’étions pas parmi les plus performants, mais nous avons amorcé un redressement spectaculaire. Saint-Jérôme est la ville dont le compte de taxes a le moins augmenté au cours de la période 2013-2016 selon une analyse comparative de 20 villes parmi les plus importantes du Québec. Nous en sommes particulièrement fiers ».

Un surplus appréciable


Le surplus est d’autant plus appréciable qu’il a été obtenu alors que la municipalité a adopté trois budgets consécutifs avec une croissance pratiquement nulle. De plus, il provient en grande partie par une diminution des charges, alors que les revenus ont été à la hausse de moins de 1%. Le surplus sera affecté principalement au transport en commun, au projet de navette, et à la gestion responsable des actifs.

De son côté, Benoit Beaulieu, président de la commission des finances, estime que le contrôle budgétaire serré qui a été mis en place en 2014 ne s’est pas relâché et continue de porter fruits. «Quand on fait ce genre de travail, il faut que l’effort soit soutenu sur le long terme, car c’est ainsi, en accumulant les bons points, que l’on parvient à des résultats bénéfiques. J’apprécie particulièrement que nos services municipaux aient contribué à freiner la course folle des dépenses, dans un monde où l’augmentation des coûts ne connaît pas de cesse», a-t-il déclaré.

Diminution de la dette


Par ailleurs, le rapport financier a démontré une fois de plus la tendance à la baisse de la dette municipale qui s’établit maintenant à 204,35 M$ au 31 décembre 2015. Entre 2013 et 2015, la dette nette des Jérômiens a diminué de 20 millions $. Sur ce point également, l’endettement de Saint-Jérôme affiche une excellente performance.

« Les états financiers de 2015, comme la politique fiscale mise en application s’arriment au plan stratégique Destination 2020 de Saint-Jérôme. L’objectif est d'améliorer la compétitivité de la ville, de favoriser les investissements privés, et de faire de Saint-Jérôme une destination des plus attrayantes pour les résidents et les gens d’affaires actuels et futurs », de conclure le maire Maher.

  
Date de mise à jour : 26/09/2016