bkg

Notices

« Dans le cadre du concours Saint-Jérôme en fleurs, nous avons eu le plaisir d'être récipiendaires pour nos aménagements horticoles. Cela nous encourage à poursuive nos efforts » Famille Labelle
Imprimer A A A
Pour les besoins d’archives, nous conservons un grand nombre de nouvelles. Pour éviter les erreurs ou malentendus, nous vous demandons de bien vérifier la date de parution de l’information que vous consultez, considérant que les moteurs de recherche ne donnent pas priorité aux dates de parution. 


Fermeture définitive de l’aréna Jacques-Locas

L’aréna Jacques-Locas cédera la place à un bâtiment plus moderne et mieux conçu pour répondre aux besoins actuels et futurs des usagers. Ainsi en a décidé la mairie de Saint-Jérôme après avoir reçu la recommandation des ingénieurs chargés de l’inspection.

Un scénario imprévisible

On se souviendra qu’en raison des abondantes précipitations de l’hiver dernier, les services municipaux avaient inspecté systématiquement un grand nombre d’édifices publics et privés dont la structure aurait pu être affaiblie par le poids de la neige. Plusieurs d’entre eux ont dû être fermés et leur toiture déneigée, notamment l’aréna Jacques Locas sr  qui présentait des problèmes de structures importants. Par mesure de précaution, l’aréna avait été fermé pour le reste de la saison et les activités relocalisées.

Les experts mandatés par la Ville ont estimé qu’en raison de l’état de la structure de l’aréna Jacques Locas sr le bâtiment était inutilisable. Évidemment, il s’agit d’une surprise pour les autorités municipales qui ne s’attendaient pas à un tel verdict.

Réduire les impacts pour les usagers

Dû à cette contrainte, le défi consiste à répondre aux besoins des utilisateurs avec une patinoire en moins. Le nombre d’heures disponibles sera donc forcément diminué. « Dans notre mission de ville, il va de soi que nous allons accorder la priorité aux jeunes qui pratiquent le hockey mineur, le patin artistique et le patin de vitesse », a déclaré le maire Marc Gascon.

« Nous demandons la collaboration de tous nos usagers qui devront accepter une diminution d’heures de glace et des changements d’horaire. Dans plusieurs cas, nous devrons même refuser des ligues d’adulte avec lesquelles nous faisons pourtant affaire depuis de nombreuses années. Nous comptons donc sur la compréhension des citoyens, sachant que les inconvénients sont temporaires et que l’enjeu est un aréna plus moderne et mieux adapté aux besoins d’une ville comme Saint-Jérôme », a expliqué M. Gascon.

Les scénarios à l’étude 

Au début décembre, la Ville avait mandaté une firme d’experts pour estimer les besoins futurs de la population en cette matière et de proposer différents scénarios susceptibles d’améliorer les services à la population. En raison de cette anticipation bien inspirée, la Ville possède déjà des ébauches de solution qu’elle aura à évaluer. « Ce n’est pas la première fois que Saint-Jérôme perd un aréna sous le poids de la neige. Nous tâcherons de faire en sorte que, comme nos ancêtres, cette malencontreuse situation devienne une occasion pour améliorer nos services » de philosopher le premier magistrat. 
  
Date de mise à jour : 26/09/2016