bkg

Notices

« Grâce au Fonds de l'excellence pour la jeunesse de la Ville de Saint-Jérôme, j'ai pu bénéficier d'une bourse sportive » Louis-Joseph Charbonneau et sa famille
Imprimer A A A
Pour les besoins d’archives, nous conservons un grand nombre de nouvelles. Pour éviter les erreurs ou malentendus, nous vous demandons de bien vérifier la date de parution de l’information que vous consultez, considérant que les moteurs de recherche ne donnent pas priorité aux dates de parution. 


Gel de taxes pour la maison moyenne

Le conseil municipal de Saint-Jérôme a adopté ce soir son budget 2018 prévoyant des dépenses de 134,6 M$. Dans celui-ci, il sera question d’un gel ou d’une augmentation de moins de 0,5 % du compte de taxes pour 60 % de la population.

« Grâce au virage financier entamé en 2014, Saint-Jérôme a aujourd’hui les moyens de ses ambitions. Toujours en respectant la capacité de payer des contribuables et guidés par notre plan stratégique Destination 2020, nous allons continuer à transformer notre ville en véritable cité de possibilités », traduit Stéphane Maher, maire de Saint-Jérôme. 

Un compte de taxes moins élevé qu’en 2011


Ce contrôle budgétaire rigoureux aura un impact direct sur le compte de taxes, alors qu’en 2018 il sera moins élevé comparativement à celui de 2011. D’ailleurs, Saint-Jérôme est la seule ville de 50 000 à 100 000 habitants à réussir cette performance. Malgré une augmentation des services à la population ces dernières années, la Ville continue à gérer rigoureusement ses finances de façon à favoriser l’enrichissement collectif.
 
Pour une maison de 225 055 $, la valeur moyenne des résidences à Saint-Jérôme, il est question d’un gel du compte de taxes pour 2018. En effet, les montants relatifs aux services tarifés, pour l’eau potable, la collecte des ordures et l’assainissement des eaux, seront les mêmes qu’en 2017.

 « Le compte de taxe résidentiel à Saint-Jérôme continue de diminuer pendant que l’indice des prix à la consommation (IPC) progresse. Nous pouvons fièrement affirmer que les efforts budgétaires contribuent à faire de Saint-Jérôme une destination de choix par excellence », affirme Benoit Beaulieu, conseiller municipal, président de la Commission mandataire aux finances et membre du comité exécutif. 

Des investissements majeurs pour 2018 


Désirant poursuivre sur sa lancée de 2017, alors que de nombreux projets ont été accomplis dont la création du Bureau de l’intégrité professionnelle et administrative (BIPA), les premiers sentiers du lac Jérôme, la bonification de la programmation estivale avec, entre autres, Le P’tit Fest du Nord, l’ouverture de la Place des Festivités, le plan lumière, le développement de l’Institut régional des sports et le Théâtre Gilles-Vigneault, la Ville entamera une nouvelle phase d’investissements, soucieuse d’augmenter les services offerts à la population. 

Parmi les projets que la Ville entend mener à bien en 2018, mentionnons le développement du parc-nature du lac Jérôme par l’ajout de 2 km de sentiers reliant ceux du parc Jean-Guy-Décarie, l’ajout de jeux d’eau au parc du lac Claude et la construction d’une patinoire extérieure réfrigérée ainsi que l’ajout de jeux d’eau au parc multisports. La Ville doublera aussi ses investissements en infrastructures routières.

Le Plan triennal d’immobilisations, adopté en juillet par le conseil municipal, prévoit des investissements de 43 M$ en 2018. La réfection de longues sections de pavage, toujours une part importante du PTI, y sera d’autant plus présente qu’on prévoit doubler en 2018 la longueur habituelle des sections de rues ainsi rénovées. Des travaux d’amélioration du réseau cyclable sont également au menu. La Ville poursuivra aussi la réhabilitation du réseau d’aqueduc dans les secteurs où ces infrastructures ont atteint la limite de leur vie utile.

« Avec ce nouvel exercice financier, les Jérômiennes et les Jérômiens constateront qu’un vent nouveau souffle sur leur ville. Les investissements seront visibles au quotidien, contribueront à l’enrichissement collectif et amélioreront la qualité de vie de toutes et de tous », conclut le maire. 
  
Date de mise à jour : 26/09/2016