bkg

Notices

« Dans le cadre du concours Saint-Jérôme en fleurs, nous avons eu le plaisir d'être récipiendaires pour nos aménagements horticoles. Cela nous encourage à poursuive nos efforts » Famille Labelle
Imprimer A A A
Pour les besoins d’archives, nous conservons un grand nombre de nouvelles. Pour éviter les erreurs ou malentendus, nous vous demandons de bien vérifier la date de parution de l’information que vous consultez, considérant que les moteurs de recherche ne donnent pas priorité aux dates de parution. 


Installation de cinq brigadiers statiques de signalisation

La Ville de Saint-Jérôme a installé, en début de semaine, cinq brigadiers statiques de signalisation aux passages piétonniers du centre-ville. Ce projet-pilote, mené de concert par la commission des transports ainsi que les services d’ingénierie et de police, vise à faire respecter davantage la priorité aux piétons.

Les enseignes flexibles et visibles de jour comme de nuit ont été installées au centre des traverses piétonnières suivantes :

- Rue Saint-Georges, face à l’UQO et au 10, rue Saint-Joseph
- Rue Saint-Georges, à proximité du Vieux-Shack
- Rue Parent (traverse pour les usagers du parc linéaire)
- Rue du Palais (traverse pour les usagers du parc linéaire et ceux du cégep)
- Rue Labelle, devant l’hôtel de ville

Passible d’amende

L’an dernier, le Service de police a sensibilisé les automobilistes à l’importance de respecter la priorité aux piétons par des avis et des constats d’infraction. Le marquage de la chaussée avait été mis en place. À compter de cet été, ces mesures se poursuivent par l’ajout de brigadiers statiques aux endroits les plus achalandés au centre-ville. Les policiers assureront une surveillance encore plus accrue. Les conducteurs d’un véhicule qui ne s’immobiliseront pas alors qu’un piéton est engagé dans un passage prévu pour traverser la rue seront passibles d’amende de 100  $, en plus des frais administratifs.

Changer les mauvaises habitudes des conducteurs

Les policiers jérômiens seront aux aguets pour inciter le respect de cette réglementation. Ce projet-pilote vise à changer la culture de certains automobilistes jérômiens qui n’ont jamais appris à s’arrêter devant une traverse piétonnière.

Cet été, cinq zones ont été ciblées pour faire l’essai de ces brigadiers statiques et valider leur emplacement. Déjà, la Ville a reçu de bons commentaires de citoyens qui se sentent plus en sécurité. Ce projet devrait donc être étendu à d’autres zones qui nécessitent une plus grande visibilité. Précisons enfin que la réglementation s’applique sur l’ensemble des traverses piétonnières du territoire jérômien. Soyez vigilants !


 

 

 

  
Date de mise à jour : 26/09/2016