bkg

Notices

« Nous sommes fiers de pouvoir profiter d'une offre variée d'activités de sport et de loisir dans notre ville » Famille Charbonneau
Imprimer A A A
Pour les besoins d’archives, nous conservons un grand nombre de nouvelles. Pour éviter les erreurs ou malentendus, nous vous demandons de bien vérifier la date de parution de l’information que vous consultez, considérant que les moteurs de recherche ne donnent pas priorité aux dates de parution. 


La profitabilité d'une société d'état peut-elle primer sur la santé économique?

Saint-Jérôme pose la question à Hydro-Québec

La Ville de Saint-Jérôme a adressé une requête à la société d'état Hydro-Québec pour qu'elle revoie sa décision d'inviter des entreprises de l'extérieur du Québec à concurrencer la compagnie jérômienne General Cable, seule usine de câbles isolés encore en opération dans la province.

Si la relation de fournisseur de General Cable et Hydro-Québec devait être rompue, l'entreprise pourrait fermer ses portes à la fin de l'année, comme l'ont confirmé les propriétaires, au Kentucky. Selon le syndicat Unifor, même le partage du contrat en plusieurs fournisseurs pourrait causer la fermeture.

Hydro-Québec récidive



En février 2014, General Cable avait été contrainte de fermer son usine de La Malbaie, causant la perte d'une soixantaine d'emplois. C'était la troisième usine de câbles électriques à cesser ses activités au Québec depuis 2008. Hydro-Québec avait alors augmenté ses achats annuels auprès d'autres fournisseurs, notamment aux États-Unis. Hydro-Québec a également agi de cette façon dans le dossier des pylônes, dont elle a confié la fabrication à une entreprise étrangère.

Ce n'est pas légitime pour une société d'état



La décision d'Hydro-Québec repose sur le désir d'obtenir plusieurs soumissions en réponse à ses appels d'offres, afin de favoriser la compétition entre les fournisseurs. «Ce qui pourrait sembler légitime dans le cas d'une entreprise ordinaire ne l'est pas pour une société d'état, dit le maire de Saint-Jérôme, Stéphane Maher. Certes, on doit rechercher la profitabilité et de bonnes pratiques de gestion, mais pas au point de fragiliser l'économie du Québec et des régions.»

Aujourd'hui, chaque emploi est important



Le maire faisait ainsi allusion à près de cent familles qui seraient touchées par les pertes d'emplois à Saint-Jérôme. «Dans l'économie d'aujourd'hui, il faut veiller avec attention sur l'économie locale», dit le maire de Saint-Jérôme. «Chaque emploi est important. C'est pourquoi une société d'état a le devoir de contribuer au renforcement de l'économie et non à son affaiblissement.»
  
Date de mise à jour : 26/09/2016