bkg

Notices

« Nous sommes fiers de pouvoir profiter d'une offre variée d'activités de sport et de loisir dans notre ville » Famille Charbonneau
Imprimer A A A
Pour les besoins d’archives, nous conservons un grand nombre de nouvelles. Pour éviter les erreurs ou malentendus, nous vous demandons de bien vérifier la date de parution de l’information que vous consultez, considérant que les moteurs de recherche ne donnent pas priorité aux dates de parution. 


Le budget 2014 permettra aux citoyens de souffler

Une baisse de taxes pour la majorité des contribuables

Lors de l’assemblée extraordinaire du conseil municipal du 17 décembre 2013, le maire de Saint-Jérôme, M. Stéphane Maher, a annoncé une excellente nouvelle à la population : le budget qu’il a déposé pour 2014 permettra une baisse de taxes pour la majorité des contribuables. Ce budget équilibré de revenus et de dépenses est de 129 millions de dollars, soit le même que l’an dernier, et reflète les engagements pris envers les citoyens.

Baisse de taxes réelle malgré l’augmentation du rôle d’évaluation


Le plus grand défi était de geler les comptes de taxes, car en vertu du nouveau rôle d’évaluation, la valeur des propriétés a augmenté de 10,36 % en moyenne. Pour combler cet écart à la hausse, la Ville a dû créer un écart à la baisse encore plus important du taux de la taxe foncière. Le résultat est qu’une majorité de contribuables aura une légère mais réelle baisse de taxes.

Voici les taux de taxation par secteur de la catégorie résidentielle incluant à la fois le taux de base ainsi que le taux pour la dette de chaque ancienne ville : Secteur Bellefeuille 0,89 $ du 100 $ d’évaluation, une baisse de 0,10 $; secteur Lafontaine 0,89 $ du 100 $ d’évaluation, une baisse de 0,11 $; secteur Saint-Antoine 0,90 $ du 100 $ d’évaluation, une baisse de 0,12 $; secteur Saint-Jérôme 0,93 $ du 100 $ d’évaluation, une baisse de 0,14 $.

Pour les autres catégories d’immeubles, les commerces, les industries, les multi-logements et les terrains vagues, les propriétaires peuvent consulter la section concernant le budget 2014, pour connaître les taux par secteur. La Ville publiera aussi l’information dans un journal local. 

Peu de changement pour les services tarifés 


Les services tarifés pour l’eau potable et l’assainissement des eaux seront fixés au même montant que l’an dernier, soit 160 $ par unité de logement pour l’approvisionnement en eau et 108 $ pour l’assainissement des eaux, par unité de logement également. En ce qui concerne l’enlèvement des ordures ménagères et le recyclage, une majoration de 3 $ s’applique pour refléter les coûts du nouveau contrat; le tarif sera de 145 $ en 2014.

Programme triennal d’immobilisations


Pour les trois années du programme, la valeur des investissements est estimée à 124 M$. Plus particulièrement, l’enveloppe budgétaire pour 2014 s’élève à 32,5 M$. La Ville a planifié 67 projets dont 21 ont été amorcés durant l’année en cours.

Des choix difficiles ont été faits. La construction d’un nouveau garage municipal et de la caserne des pompiers dans le secteur Bellefeuille a été reportée. La réhabilitation de plusieurs infrastructures a aussi été répartie sur une plus longue période. 

« C’est un programme d’investissement responsable qui vise à stabiliser l’endettement de la ville. Essentiellement, la volonté du conseil municipal est de ne pas léguer une charge inéquitable aux générations futures », a affirmé le maire, Stéphane Maher.

« Taxes de bassin »


Le conseil municipal a aboli les fameuses « taxes de bassin » liées à la réfection d’infrastructures en 2013 et qui avaient bouleversé bon nombre des Jérômiens. Le conseil municipal poursuivra sa réflexion pour trouver d’autres solutions compatibles avec la situation financière d’une partie de la population, notamment les personnes âgées.

« Si nous voulons encourager les citoyens à être propriétaires et à rester dans leur domicile le plus longtemps possible, le compte de taxes ne doit pas être un frein à cette ambition légitime », a expliqué M. Maher.

« Je tiens à souligner que je suis très satisfait de ce premier budget, car il est conforme aux promesses que nous avons faites durant la campagne électorale », a déclaré M. Maher. « Nous sommes en poste depuis le 3 novembre seulement. Je me réjouis de pouvoir donner aux citoyens la possibilité de souffler un peu ; depuis 2002, le fardeau fiscal s’alourdissait constamment sur leurs épaules, mais c’est terminé. »

Cliquez ici pour consulter le discours du maire Stéphane Maher concernant le budget 2014.


  
Date de mise à jour : 26/09/2016