bkg

Notices

« En famille, regroupant les quatre générations, nous adorons profiter des espaces verts de la ville » Famille Beaucage
Imprimer A A A
Pour les besoins d’archives, nous conservons un grand nombre de nouvelles. Pour éviter les erreurs ou malentendus, nous vous demandons de bien vérifier la date de parution de l’information que vous consultez, considérant que les moteurs de recherche ne donnent pas priorité aux dates de parution. 


Le Service de police de Saint-Jérôme reçoit le prix national du maintien de l'ordre


Le Service de police de Saint-Jérôme reçoit le prix national du maintien de l'ordre dans le domaine de la justice pour les jeunes remis par la ministre de la Justice du Canada pour la "Campagne Sexto : reflète la bonne image de toi et pas obligé de tout partager"

Le Service de police de la Ville de Saint-Jérôme a été honoré le dimanche 16 juillet dans le cadre de l’ouverture du congrès canadien des chefs de police à Montréal. L'honorable Jody Wilson-Raybould, ministre de la Justice et procureur général du Canada, en collaboration avec l’Association canadienne des policiers et l’Association canadienne des chefs de police, a félicité les lauréats du Prix national du maintien de l’ordre dans le domaine de la justice pour les jeunes du ministre de la Justice qui a été présenté au lieutenant Serge Boivin et l’agent Robin Pouliot du Service de police de Saint-Jérôme. Ce prix annuel souligne les méthodes policières novatrices et vise à transmettre aux policiers et aux collectivités en général les approches créatives utilisées à l’égard de la criminalité chez les jeunes.

« C’est tout un honneur pour le Service de police de Saint-Jérôme. J’offre mes plus sincères félicitations à tout le Service de police et, en particulier, au directeur Danny Paterson, au lieutenant Serge Boivin, à l’agent Robin Pouliot et à toute l’équipe qui a travaillé avec cœur à faire de ce projet une réussite sociale. Vous faites rayonner non seulement votre Service, mais tous les Jérômiens de par vos projets novateurs qui permettent de changer des comportements et de donner une chance aux jeunes qui empruntent parfois le mauvais chemin », a déclaré le maire de Saint-Jérôme, Stéphane Maher.

Une première au Québec

« Au nom de la direction du Service et en mon nom personnel, je tiens à féliciter nos policiers, le lieutenant Serge Boivin et l’agent Robin Pouliot, qui font briller notre Service de police au niveau canadien. C’est la première fois qu’un tel prix est remis à une organisation policière de notre taille, mais aussi la première fois que ce prix est remis à une ville du Québec. Le projet Sexto s’est mesuré à d’autres belles initiatives de nos confrères de Toronto, Vancouver et Calgary. Robin et Serge, merci et bravo pour votre engagement auprès de la population », a fièrement commenté le directeur du Service de police, Danny Paterson.

Deux policiers émérites

Le projet Sexto n’aurait pu voir le jour sans l’apport important de ces deux policiers expérimentés et très présents auprès des jeunes jérômiens. Le lieutenant Serge Boivin s’est joint au Service de police de Saint-Jérôme en 1987 en tant que patrouilleur. En 2014, il a été promu lieutenant au sein de la Direction de la prévention du crime et des relations communautaires. L’agent Robin Pouliot fait partie du Service de police de Saint-Jérôme depuis 1991, où il a commencé sa carrière comme patrouilleur. Il est devenu policier éducateur auprès des jeunes en 2001 jusqu’à ce qu’il soit promu à son poste actuel d’agent des relations communautaires et de la prévention du crime, en 2004.

Réussite rime avec collaboration

Le succès de la campagne est le fruit de l’union de plusieurs intervenants du milieu qui ont orienté leurs efforts afin de prévenir, sensibiliser et intervenir pour contrer le phénomène grandissant du sextage chez les jeunes. Un premier partenariat exceptionnel rendu possible grâce à la participation de nombreux acteurs : le Service de police et le Service des communications de la Ville de Saint-Jérôme, le Centre canadien de protection de l’enfance, le Directeur des poursuites criminelles et pénales, la Commission scolaire de la Rivière-du-Nord, l’Académie Lafontaine et le Centre d’aide aux victimes d’actes criminels. Cette campagne est une première au Canada.

Depuis le lancement de la campagne de sensibilisation à la fin de 2016, ce sont plus de 10 000 étudiants qui ont été informés des risques juridiques, moraux et physiques associés au sextage. 

« Nous continuons à aller de l’avant dans ce projet afin de sensibiliser les jeunes face au phénomène des sextos. Partager, publier ou posséder une photo intime de soi est considéré comme trois actes criminels différents. Les jeunes n’ont pas toujours conscience de l’impact qu’une seule photo peut avoir sur leur vie ou celle de leurs amis de classe. Nous avons le devoir d’être proactifs, car c’est l’avenir de nos jeunes qui est en jeu. Je suis très fier du travail que nous avons accompli avec ce projet pilote. Les résultats nous démontrent déjà son importance et la réponse positive des jeunes est des plus motivante pour nous », a déclaré Robin Pouliot, policier à la Ville de Saint-Jérôme.

« C'est tout un honneur de recevoir ce Prix national du maintien de l’ordre. C’est une reconnaissance qui nous démontre l’importance d’agir rapidement auprès des jeunes. Le temps est d’une importance capitale pour eux et les dommages qu’un sexto peut causer sont énormes et peuvent fragiliser la vie d’un jeune au point de remettre en question sa propre vie. Nous savons que nos actions portent déjà ses fruits et c’est ce qui nous motive à poursuivre, mais aussi à aller encore plus loin avec de nouvelles méthodes de prévention et d’intervention », a ajouté le lieutenant Serge Boivin.

Citation de l’honorable Jody Wilson-Raybould

Ministre de la Justice et procureur général du Canada 
« Je suis heureuse d’avoir l’occasion de reconnaître les efforts extraordinaires déployés par les policiers pour trouver des solutions créatives afin d’aider la jeunesse de notre pays à faire des choix plus judicieux pour son avenir. Le lieutenant Boivin et l’agent Pouliot ont fait preuve d’un dévouement personnel exceptionnel pour faire une réelle différence dans la vie de jeunes qui auraient été susceptibles de poursuivre dans la mauvaise voie. »


Informations complémentaires sur le Prix national du maintien de l’ordre

Et de deux pour ce projet

Rappelons que le projet a également été primé auprès de l’Association des communicateurs municipaux du Québec (ACMQ), à Montréal le 25 mai dernier. Saint-Jérôme était sortie grande gagnante de l’édition 2017 en remportant la Grande Plume d’or, remise à l’initiative s’étant le plus démarquée, toutes catégories confondues, pour son projet Prévenir les sextos.


Prix_national_maintien_ordre
Danièle Ménard, directrice générale et conseillère à Justice Canada, Robin Pouliot, agent au Service de police, et Serge Boivin, lieutenant, du Service de police de Saint-Jérôme.


Prix_national_maintien_ordre2
Danny Paterson, directeur du Service de police, Serge Boivin, lieutenant à la Division du soutien et des affaires à la communauté, Robin Pouliot, agent des relations communautaires, Caroline Bernard, Directrice adjointe des enquêtes et de la planification stratégique, et Mark Roy, inspecteur à la Division du soutien des affaires avec la communauté.

  
Date de mise à jour : 26/09/2016