bkg

Notices

« En famille, regroupant les quatre générations, nous adorons profiter des espaces verts de la ville » Famille Beaucage
Imprimer A A A
Pour les besoins d’archives, nous conservons un grand nombre de nouvelles. Pour éviter les erreurs ou malentendus, nous vous demandons de bien vérifier la date de parution de l’information que vous consultez, considérant que les moteurs de recherche ne donnent pas priorité aux dates de parution. 


Mariage heureux entre le développement et l'environnement

La Ville de Saint-Jérôme bonifie sa zone agro-forestière et le Groupe Madeco propose un projet domiciliaire qui s’inscrit dans le décor champêtre du secteur

Il est possible de concilier les objectifs du développement résidentiel et ceux de la protection de l’environnement. Le promoteur Madeco et la Ville de Saint-Jérôme viennent d’en faire la démonstration. « J’en suis heureux pour les résidents du secteur Roi-Charles et pour le promoteur Madeco », dit le maire, Stéphane Maher. « Les premiers conserveront la qualité de vie qu’ils voulaient préserver et le second aura un projet domiciliaire magnifique à offrir à sa clientèle », renchérit Nathalie Lasalle, conseillère du district.

Saint-Jérôme consolide sa zone agro-forestière


Le conseil municipal de Saint-Jérôme et le Groupe Madeco viennent de conclure une entente par laquelle la Ville acquiert pour 1 034 229 $ les terrains de la seconde phase du projet domiciliaire, qui totalisent environ 200 000 mètres carrès, qui devait comprendre le prolongement du boulevard Roi-Charles jusqu’à la rue des Lacs.

Le Groupe Madeco renonce ainsi à cette phase de développement à laquelle les résidents du secteur s’étaient opposés. Madeco pourra mieux se concentrer sur le développement de la phase 1, où les services sont déjà en place, et conservera la vocation naturelle du secteur. Sa proposition de vente s’enrichit de nouveaux avantages, puisqu’il offre désormais la même qualité d’habitations, situées sur des terrains immenses, dans un lieu discret et calme où la nature omniprésente a conservé tout son charme.

La réflexion a porté fruits


On se souviendra qu’une semaine après leur entrée à l’hôtel de ville, les nouveaux élus de Saint-Jérôme avaient donné suite aux doléances des opposants au prolongement du boulevard du Roi-Charles en décrétant un moratoire sur la seconde phase de ce projet controversé.

Lors de la première assemblée du nouveau conseil, le maire Stéphane Maher avait souhaité que ce délai puisse permettre aux élus d’analyser la situation à fond et de prendre la meilleure décision possible. « Le respect mutuel des parties et l’ouverture d’esprit donnent de meilleurs résultats que la confrontation, » dit monsieur Maher. « Je suis heureux que nous ayons réussi à trouver un terrain d’entente avec Madeco et les citoyens du secteur. Le cas Roi-Charles a maintenant valeur d’exemple pour les autres dossiers où nous serons dans des situations semblables ».

Une bonne conclusion pour la zone agro-forestière


L’achat de ces terrains permettra à Saint-Jérôme d’augmenter sa réserve foncière et de bonifier sa zone agro-forestière, en conformité avec ses objectifs en matière environnementale. Saint-Jérôme se distingue par une forte population, une concentration de grands équipements, un pôle de commerces de grande surface, des axes et des pôles récréatifs et culturels d’envergure. Ces avantages à caractère urbain exercent une grande pression sur le milieu, en particulier sur les zones les plus fragiles du bassin-versant de la rivière du Nord. La Ville se fait donc un devoir de veiller à ce que les multiples formes de son développement, qu’elles soient résidentielles, commerciales ou industrielles, se poursuivent en harmonie avec les principes de la protection de ses précieuses zones agro-forestières.

Madeco Construction


Madeco Construction a été fondée à Laval en 1996. Elle se spécialise dans des développements alliant style et commodité. L’entreprise a reçu de nombreux prix soulignant la qualité de ses constructions, dont le très convoité prix Constructeur Émérite Platine de l’Association de la Construction du Québec.

Elle construit elle-même des maisons dans le développement Roi-Charles, mais permet à d’autres promoteurs d’y acquérir des terrains. Elle ouvre aussi la porte à l’auto-construction.

« Nous sommes heureux d’avoir en Madeco un allié de notre développement résidentiel », conclut monsieur Maher. « Le projet Roi-Charles est exceptionnel et attirera une catégorie de nouveaux citoyens sensibles aux questions de la qualité de vie et de l’environnement. »

  
Date de mise à jour : 26/09/2016