bkg

Notices

« En famille, regroupant les quatre générations, nous adorons profiter des espaces verts de la ville » Famille Beaucage
Imprimer A A A
Pour les besoins d’archives, nous conservons un grand nombre de nouvelles. Pour éviter les erreurs ou malentendus, nous vous demandons de bien vérifier la date de parution de l’information que vous consultez, considérant que les moteurs de recherche ne donnent pas priorité aux dates de parution. 


Mise en valeur du Parc Labelle et de la rue Filion

L'Écocentre et la voirie déménagent

La Ville de Saint-Jérôme a adopté, lors de la dernière assemblée du conseil municipal, deux projets de mise en valeur visant le parc Labelle et le secteur de la rue Filion ainsi que la relocalisation de l’Écocentre.

Le plus ancien des parcs de Saint-Jérôme


Un règlement d’emprunt en vue de réaménager le parc Labelle a été adopté. Le projet se situe dans le cadre du développement du centre-ville, appelé à juste titre le Quartier des Arts et du Savoir. Le parc Labelle, qui sera au coeur de ces attentions, est le premier parc dans l'histoire de la ville, c’est un lieu emblématique. La première église de la paroisse s'y trouvait, ainsi que le premier couvent des religieuses.

Prévue vers la fin de l’année 2016, la revitalisation du parc inclura plusieurs éléments pour améliorer la sécurité et mettre en valeur ses attraits, dont un éclairage d’ambiance pour la statue et la cathédrale ainsi que du mobilier, un nouveau revêtement de sol et de l’aménagement paysager. « La mise à niveau de nos parcs fait partie de nos priorités, et plus particulièrement le parc Labelle qui est au cœur de la ville. Sa réalisation s’inscrit dans la construction du Quartier des arts et du savoir», a déclaré le maire de Saint-Jérôme, Stéphane Maher.

Relocalisation de l'Écocentre et de la voirie municipale


La Ville de Saint-Jérôme a aussi décrété la relocalisation de l'Écocentre, de la voirie municipale ainsi que du dépôt de matières sèches vers le parc industriel où la Ville possède des terrains qui pourront accueillir adéquatement ces trois usages. Ces travaux seront amorcés en 2017 et complétés en 2018.

L'Écocentre de Saint-Jérôme, installé au coin des rues Lajeunesse et de l’Industrie, connaît une popularité grandissante incompatible avec son emplacement actuel exigu et inapproprié. Son déplacement répond à un réel besoin qui permettra d’améliorer les services et d’offrir un horaire qui convient mieux aux habitudes de la population. « Nous croyons dans l’importance du recyclage et c’est pourquoi la Ville a décidé de se doter d’un lieu à la mesure d’une capitale régionale », a expliqué le maire Stéphane Maher.

Par ailleurs, la voirie municipale se trouve à l'étroit sur le site qu'elle occupe actuellement sur la rue Filion. Depuis plusieurs années, l’emplacement n'offre plus les conditions idéales pour les manœuvres et la circulation sécuritaire et efficace des 350 camions, niveleuses et autres équipements divers. Un terrain contigu au nouvel emplacement de l'Écocentre accueillera donc tous ces véhicules. Les nouvelles installations permettront d’optimiser les opérations et d’accroître grandement l’efficacité des équipes des travaux publics.

La revalorisation du secteur


Par la même occasion, le dépôt de matières sèches, sable et gravier notamment, situé à l’extrémité de la rue Filion, sera également relocalisé dans le parc industriel. Ce déménagement libèrera un vaste espace, voisin du parc multisports et du lac Jérôme, qui pourra s’intégrer à ceux-ci. La Ville fera donc produire une étude de revalorisation de ce secteur.

Les coûts de ces déplacements sont inclus dans le Programme Triennal d'Immobilisations (PTI) qui a été adopté en novembre 2015. Le contrôle budgétaire rigoureux de Saint-Jérôme permet ces dépenses sans affecter le niveau d'endettement de la Ville.


  
Date de mise à jour : 26/09/2016