bkg

Notices

« Nous sommes fiers de pouvoir profiter d'une offre variée d'activités de sport et de loisir dans notre ville » Famille Charbonneau
Imprimer A A A
Pour les besoins d’archives, nous conservons un grand nombre de nouvelles. Pour éviter les erreurs ou malentendus, nous vous demandons de bien vérifier la date de parution de l’information que vous consultez, considérant que les moteurs de recherche ne donnent pas priorité aux dates de parution. 


Plume jeudi, Bears of Legend vendredi et une finale éclatée samedi!

Dernier week-end de l'édition 2016 de Saint-Jérôme Folk

Le troisième et dernier week-end de Saint-Jérôme Folk foisonnera de spectacles et d’animations, pour clore de belle façon la seconde édition de l’événement.

«Avant même la clôture de l’édition 2016, Saint-Jérôme Folk confirme sa grande popularité. Non seulement la qualité des artistes mais aussi le décor naturel de notre amphithéâtre, en bordure de la rivière, au cœur de notre Quartier des arts et du savoir, ont contribué à la magie de notre festival », dit le président de la commission de la culture, André Marion. «Nous sommes fiers d’offrir ces rendez-vous exceptionnels à ceux et celles qui aiment la musique folk ou qui souhaitent la découvrir», ajoute le maire de Saint-Jérôme, Stéphane Maher.

Dès jeudi soir, l’Amphithéâtre Rolland accueillera deux artistes-phares de la chanson à texte québécoise : Steve « Cassonade » Faulkner et Plume Latraverse, dont l’initiale collaboration avait produit le classique album Pommes de route en 1975. Les deux personnages ne se sont que rarement retrouvés sur une même scène depuis, ce qui rend d’autant plus exceptionnelle leur présence au Saint-Jérôme Folk.

Fort de ses 40 ans d’une carrière discrète comprenant tout de même six albums et deux prix Félix, Faulkner assurera la première partie de la soirée, avant de céder la place à son mentor. Il faut néanmoins s’attendre à ce que les deux artistes reprennent ensemble certaines de leurs chansons-fétiches. Plume proposera pour sa part son spectacle Récidives, qu’il qualifie lui-même de « tour de champ choisi », avec ses chansons parmi les plus poétiques illustrant bien son univers pictural d’auteur-compositeur et d’interprète-observateur. Un concert acoustique en formule trio, où Latraverse sera accompagné par son éternel complice Jean-Claude Marsan, à la guitare, et Grégoire Morency, à la contrebasse.

Au programme vendredi



Vendredi, le très original groupe Bears of Legend entraînera les spectateurs dans l’aventure fantastique de son album Ghostwritten Chronicles, sous le thème de l’exploration en mer. Offrant un mélange unique de folk, de classique et de rock progressif, les sept musiciens de Trois-Rivières s’inspirent de vieux contes pour plonger les spectateurs dans de brillantes métaphores sur la vie de l’Homme et la nature. Tout cela avec superbes envolées vocales, soutenues par une trame musicale enivrante.

La première partie mettra en scène non pas un mais deux artistes : Charles-Antoine Gosselin, multi-instrumentiste au sein de la formation anglophone Harvest Breed et finaliste à la 19e édition des Francouvertes, qui propose son nouveau projet solo en français ; et Rosie Valland, jeune auteure-compositrice à la voix joliment éraillée, qui a atteint les demi-finales aux Francouvertes et offre une folk pop un brin mélancolique.

L’action se déplacera à 23 h à la salle Antony-Lessard de la Maison de la culture Claude-Henri-Grignon, où le chanteur français Daran présentera Le monde perdu, un spectacle inédit juxtaposant chansons et projections de dessins de l’artiste Geneviève Gendron. Ce concert intime sera suivi toute la nuit de projections vidéo sur la façade de la Maison de la culture, en collaboration avec le Musée d’art contemporain des Laurentides.

À l’affiche samedi



Samedi donnera lieu à un feu roulant d’activités dès 11 h, cette fois à la Place de la Gare et même au marché public voisin. Deux troupes de danse, Danse to Go et Atypique – Le Collectif, proposeront des prestations chorégraphiques éclatées, la première autour de l’univers maraîcher et culinaire, et la seconde dans le monde de la science-fiction ! Deux groupes de chansonniers assureront l’animation musicale en après-midi, suivis du groupe Little Suns, dont le folk-pop s’inspire entre autres de la musique des Balkans.

En soirée, le concert de clôture mettra en vedette le collectif Sept jours en mai, un projet initié par sept artistes et amis : Michel Rivard, Luc De Larochellière, Éric Goulet, Mara Tremblay, Gilles Bélanger et le duo Mountain Daisies. Pendant une semaine de mai 2015, ceux-ci se sont réunis pour un exercice d’écriture commune où, regroupés en duos, ils devaient piger un thème et créer une chanson. Vingt-et-une pièces ont ainsi vu le jour, dont quatorze se sont retrouvées sur l’album lancé ce printemps. C’est le fruit de cette expérience originale, plus quelques-uns des succès respectifs de chacun de ces artistes, que les Jérômiens pourront entendre à la Place de la Gare.

Et pour ceux qui en voudront encore, le chanteur Thomas Hellman présentera, à 23 h à la Salle Antony-Lessard, son spectacle Rêves américains : de la ruée vers l’or à la Grande Crise, puisant dans un répertoire de chansons blues et folk, dans les textes de John Steinbeck, de John H. Mayer et dans ses propres créations. Encore là, des projections vidéo illumineront la façade de la Maison de la culture toute la nuit.

Rappelons que l’accès à tous les spectacles est gratuit, sauf dans le cas des prestations de Daran et de Thomas Hellman, pour lesquelles des billets sont disponibles au coût abordable de 10 $. Ces deux événements sont organisés en collaboration avec le Musée d’art contemporain des Laurentides et se dérouleront dans une atmosphère festive avec DJ, service de bar et accès à l’exposition de l’artiste Yann Pocreau.

Jeudi et vendredi, à l’initiative de la Chambre de commerce et d’industrie de Saint-Jérôme, la rue Parent, entre les rues Labelle et Saint-Georges, sera fermée à la circulation automobile pour accueillir des kiosques de plusieurs restaurateurs, où les festivaliers pourront casser la croûte.

Pour tout savoir sur Saint-Jérôme Folk 2016, consultez le site web sjfolk.ca ou la page Facebook, et suivez-en les nouvelles sur Twitter. Cet événement est issu d’un partenariat entre la Ville de Saint-Jérôme et le diffuseur En Scène.



À INSCRIRE À VOTRE AGENDA CETTE SEMAINE



JEUDI 18 août
- 19 h 30, Amphithéâtre Rolland
Plume Latraverse
Steve Faulkner
(1ère partie)

VENDREDI 19 août
- 19 h 30, Amphithéâtre Rolland
Bears of Legend
Charles-Antoine Gosselin et Rosie Valland
(1ère partie)
- 23 h, Salle Antony-Lessard
Daran
- Dès 19 h, Musée d’art contemporain des Laurentides et Maison de la culture Claude-Henri-Grignon
Exposition de l’artiste Yann Pocreau
Animation et projections vidéo toute la nuit

SAMEDI 20 août
- 11 h à 14 h 30, marché public
Danse du marché avec la troupe Danse to Go
- 14 h 30 à 16 h, Place de la gare
Animation musicale avec Morgan Jacob et Marie-Andrée Landry
- 16 h à 17 h, Place de la Gare
Little Suns
- 17 h 30 à 18 h 30, Place de la Gare
Trame, avec Atypique – Le Collectif
- 19 h 30, Place de la Gare
Sept jours en mai, avec Michel Rivard, Luc De Larochelière, Mara Tremblay, Gilles Bélanger, Éric Goulet et les Mountain Daisies
- Dès 19 h, Musée d’art contemporain des Laurentides et Maison de la culture Claude-Henri-Grignon
Exposition de l’artiste Yann Pocreau
Animation et projections vidéo toute la nuit


sept jours en mai 1.jpg
Michel Rivard, Luc De Larochellière, Éric Goulet, Mara Tremblay, Gilles Bélanger et le duo Mountain Daisies présenteront samedi le fruit de leur collaboration au sein du projet chansonnier Sept jours en mai.

  
Date de mise à jour : 26/09/2016