bkg

Notices

« Quelle chance d'avoir accès, au centre-ville, au parc linéaire Le P'tit-Train-du-Nord » Famille Paquin
Imprimer A A A
Pour les besoins d’archives, nous conservons un grand nombre de nouvelles. Pour éviter les erreurs ou malentendus, nous vous demandons de bien vérifier la date de parution de l’information que vous consultez, considérant que les moteurs de recherche ne donnent pas priorité aux dates de parution. 


Première rencontre de travail pour l'Institut régional des sports de Saint-Jérôme

La Ville de Saint-Jérôme a convoqué plus d’une quarantaine d’intervenants œuvrant dans le milieu sportif de la région afin de mettre sur pied un comité de travail pour la création de l’Institut régional des sports de Saint-Jérôme (IRS), nouvelle vocation de l’aréna Melançon.

« Nous avons pris la décision de préserver une vocation sportive pour l’aréna Melançon. L’Institut régional des sports de Saint-Jérôme viendra donner une nouvelle vie à notre vénérable bâtiment. En créant ce centre d’entraînement et de développement de l’excellence sportive, Saint-Jérôme se définit de plus en plus comme une ville de sport et se réaffirme comme capitale régionale des Laurentides. L’IRS viendra fournir aux athlètes de niveau élite et aux entraîneurs un environnement et un encadrement inspiré des meilleures pratiques », a déclaré le maire de Saint-Jérôme, Stéphane Maher.

« Au début du 20e siècle, mon arrière-grand-mère Honorine Melançon a légué le terrain à la Ville de Saint-Jérôme. La Ville y a construit l’aréna Melançon dans les années 50. Je suis heureux de voir que le bâtiment gardera une vocation sportive pour les jeunes athlètes et que le terrain de mes ancêtres servira encore la population de Saint-Jérôme », a affirmé Luc Parent, descendant de Mme Melançon.


La première étape du processus

« Il était très important pour nous d’impliquer les organismes du milieu sportif de Saint-Jérôme dès les premières démarches de la création de l’IRS. Le comité sera consulté afin de bien définir les besoins du milieu et les orientations de l’Institut. C’est une fierté pour Saint-Jérôme! Les clubs sportifs se diversifient, des programmes de sport-étude ont vu le jour ces dernières années et notre ville se démarque dans le sport sur la scène provinciale. Maintenant, nous avons un Institut à la hauteur du talent de nos jeunes athlètes jérômiens », a renchéri Gilles Robert, président de la commission des affaires sportives.

Une image forte et rassembleuse

Lors de cette première séance d’information, la Ville dévoilait aussi le logo et la ligne graphique de l’Institut. Le logo se veut une image de marque puissante et rassembleuse. Il reflète l’excellence sportive, le dynamisme et l’esprit novateur.

Une institution pour l’élite sportive

L’Institut régional des sports de Saint-Jérôme vient s’arrimer avec le plan stratégique Destination 2020 et la Politique de l’activité physique et du sport de Saint-Jérôme. Il soutiendra le développement de la performance sportive des athlètes, en offrant un lieu complémentaire de services intégrés qui centralise les services d’entraînement spécialisés et de préparation physique. Les athlètes identifiés pourront ainsi en faire un lieu d’entraînement intermédiaire.

Concrètement, la surface de la patinoire sera recouverte d’une surface de caoutchouc avec des portions de gazon synthétique et de type gymnase. Celle-ci deviendra un plateau multifonctionnel permettant différentes stations d’entraînement. Des installations seront spécifiquement dédiées à la préparation physique et pour l’entraînement complémentaire des athlètes, par exemple la pliométrie, la musculation, l’agilité, l’entraînement fonctionnel, etc.
L’ouverture de l’Institut régional des sports de Saint-Jérôme est prévue pour l’automne 2017. 


Loisirs Laurentides déménage à l’IRS

La Ville de Saint-Jérôme a profité de l’occasion pour annoncer l’arrivée de la division sport de Loisirs Laurentides dans les bureaux de l’aréna Melançon le 27 mars dernier. Voisin des futurs sites d’entraînement, l’organisme poursuivra sa mission tout en côtoyant les athlètes de la région.




IRS_1

Sur la photo : Luc Parent, arrière-petit-fils d’Honorine Melançon (Mme Melançon a légué le terrain à la Ville. L’aréna Melançon a par la suite été construit dans les années 1950), Stéphane Maher, maire de Saint-Jérôme, Gilles Robert, conseiller municipal et président de la commission des affaires sportives et Jacques Allard, directeur général de Loisirs Laurentides.





IRS_2

Sur la photo : Jacques Allard, directeur général de Loisirs Laurentides, Luc Parent, arrière-petit-fils d’Honorine Melançon, Martin Lavoie, directeur du Service des loisirs, de la culture et de la vie communautaire, Stéphane Maher, maire de Saint-Jérôme, Gilles Robert, conseiller municipal et président de la commission des affaires sportives et les conseillers municipaux Mario Fauteux, Colette Thibault et Bernard Bougie.
  
Date de mise à jour : 26/09/2016