bkg

Notices

« Quelle chance d'avoir accès, au centre-ville, au parc linéaire Le P'tit-Train-du-Nord » Famille Paquin
Imprimer A A A
Pour les besoins d’archives, nous conservons un grand nombre de nouvelles. Pour éviter les erreurs ou malentendus, nous vous demandons de bien vérifier la date de parution de l’information que vous consultez, considérant que les moteurs de recherche ne donnent pas priorité aux dates de parution. 


Première séance de la Commission spéciale sur l'usage du cannabis

Les membres de la Commission spéciale sur l’usage du cannabis sur le territoire de Saint-Jérôme ont eu une première rencontre le 30 janvier dernier. Cette séance avait pour but d’établir les paramètres de travail qui guideront les travaux de la Commission.

Placée sous la présidence de Benoit Delage, conseiller du centre-ville, district 6, cette première rencontre a réuni les conseillers municipaux Nathalie Lasalle, François Poirier, Gilles Robert ainsi que quelques membres de l’administration municipale. Le but était de valider l’échéancier des travaux, de dégager des thèmes de réflexion et de déterminer les meilleures pratiques pour consulter la communauté.

En marge des séances prévues pour les prochaines semaines, il a été décidé de tenir trois exercices de consultation distincts. Le premier visera les citoyens avec une enquête web qui sera disponible à tous les Jérômiens via le web. Le milieu communautaire sera convié à atelier de travail alors que les partenaires institutionnels s’exprimeront lors d’une plénière. Les dates de ces événements seront déterminées sous peu et les organismes visés recevront leur invitation.

M. Delage que la Ville de Saint-Jérôme n’a pas et n’aura pas à se prononcer sur la pertinence de décriminaliser la marijuana, mais bien d’émettre des recommandations sur les règles à observer quant à la consommation, la vente et la production sur son territoire. « Nous devrons demeurer à l’intérieur du mandat que le Conseil municipal nous a confié, soit fixer un encadrement clair pour l’usage du cannabis à Saint-Jérôme. La population devra comprendre que le débat ne sera pas de savoir si la décision des gouvernements supérieurs de légaliser est la bonne, mais bien de composer intelligemment avec celle-ci », a tenu a préciser monsieur Delage. 

Monsieur Delage a de plus rappelé que la cadence de travail sera soutenue puisqu’il prévoit le dépôt des recommandations lors du Conseil municipal du mois de juin prochain. « Tout au long du processus, nous garderons nos citoyens informés par des communications fréquentes et transparentes ».
  
Date de mise à jour : 26/09/2016