bkg

Notices

« Quelle chance d'avoir accès, au centre-ville, au parc linéaire Le P'tit-Train-du-Nord » Famille Paquin
Imprimer A A A
Pour les besoins d’archives, nous conservons un grand nombre de nouvelles. Pour éviter les erreurs ou malentendus, nous vous demandons de bien vérifier la date de parution de l’information que vous consultez, considérant que les moteurs de recherche ne donnent pas priorité aux dates de parution. 


Rapport sur la situation financière de la Ville de Saint-Jérôme

« Mieux qu’un gel, une baisse de taxes pour la majorité des contribuables jérômiens »
Stéphane Maher, maire


Le maire de Saint-Jérôme, Stéphane Maher, a présenté aujourd’hui, au conseil municipal et à la population, le rapport sur la situation financière de la ville et a annoncé une baisse importante du taux de la taxe foncière.

Baisse de taux et baisse des taxes


Le gel des taxes pour la majorité des contribuables était un enjeu de la campagne électorale et M. Maher s’est dit heureux d’avoir pu faire encore mieux. En effet, le conseil municipal a réussi non seulement à annuler l’effet de l’augmentation du rôle d’évaluation pour la très grande majorité des citoyens, mais en plus à procurer une réduction réelle de taxes pour une majorité de contribuables.

Alors que la valeur des propriétés pour l’ensemble du rôle d’évaluation augmente de 10,36 % en moyenne, le taux de la taxe foncière pour le secteur résidentiel a été réduit de 13,11 %. La taxe foncière générale pour cette catégorie d’immeubles passera donc de 0,61 $ à 0,53 $ par 100 $ d’évaluation.

« Je me réjouis de pouvoir donner aux citoyens la possibilité de souffler un peu, » a déclaré le maire Stéphane Maher. « Depuis 2002, le fardeau fiscal s’alourdissait constamment sur leurs épaules, mais c’est terminé. Mieux qu’un gel, la majorité des contribuables jérômiens auront une baisse de taxes. »

L’impact de la diminution de revenus


Le maire affirme n’avoir pas eu de surprise en examinant la situation financière de Saint-Jérôme. « Je suis issu du monde des affaires et la lecture que j’ai pu faire au cours des trois dernières années est que la plateforme financière de la Ville permet un tel répit. La situation financière est telle que je l’avais estimée. »

Selon le maire, une ville qui dégage des surplus année après année est en mesure de réduire les taxes. « Cependant, il faut garder à l’esprit qu’il n’y a pas de magie dans le domaine financier », rappelle M. Maher.

« On ne peut pas réduire les taxes, donc les revenus, et continuer le développement au même rythme. C’est pourquoi notre stratégie prévoit un ralentissement acceptable de la croissance et une augmentation des dépenses limitées à l’IPC. En demeurant vigilants, nous serons ainsi en mesure de respecter les attentes des contribuables jérômiens. »

Autres bonnes nouvelles


M. Maher a fait précéder son rapport sur la situation financière par une série d’autres bonnes nouvelles. L’ouverture des portes de l’hôtel de ville 30 minutes avant l’assemblée municipale, l’ajout d’une période de questions à la fin de l’assemblée et un moratoire sur le prolongement du boulevard du Roi-Charles jusqu’à la rue des Lacs. Ces points avaient fait l’objet d’engagements du maire au cours de la campagne électorale ou de demandes présentées par des citoyens.

La situation financière


Se conformant à la Loi sur les cités et villes, le maire a présenté un portrait de la situation financière de Saint-Jérôme au regard des aspects suivants : les résultats financiers pour la dernière année terminée, les indications quant aux résultats prévisibles pour l’exercice en cours, un état des dépenses en immobilisations autorisées pour l’exercice 2013 et les prévisions pour le prochain programme triennal d’immobilisations, un aperçu des principales orientations qui serviront à la préparation du budget de fonctionnement, le traitement des membres du conseil municipal et les allocations de dépenses qui leur sont accordées.

Il a aussi déposé les indicateurs de gestion, la liste des contrats de plus de 25 000 $ conclus par la Ville depuis les douze derniers mois, ainsi que la liste de tous les contrats comportant une dépense de plus de 2 000 $ conclus au cours de cette période avec un même cocontractant lorsque l’ensemble de ces contrats comporte une dépense totale excédant 25 000 $. Ces listes peuvent être consultées au Service du greffe et des affaires juridiques de la Ville et le contenu du rapport sur la situation financière peut être consulté sur le site Internet de Saint-Jérôme à vsj.ca.

Un nouveau départ


Le maire a rappelé que le monde municipal est plutôt malmené depuis quelques années et que la Ville de Saint-Jérôme a eu sa part de critiques. Il a cependant affirmé sa confiance en l’avenir, puisque la Ville est en santé et qu’elle se développe bien. Les nouveaux élus ont l’occasion de remettre les compteurs à zéro et de repartir sur de bonnes bases. Le nouveau maire a dit vouloir un rapprochement entre le conseil municipal et les citoyens, et que ces derniers retrouvent leur fierté en leur ville.
  
Date de mise à jour : 26/09/2016