bkg

Notices

« Dans le cadre du concours Saint-Jérôme en fleurs, nous avons eu le plaisir d'être récipiendaires pour nos aménagements horticoles. Cela nous encourage à poursuive nos efforts » Famille Labelle
Imprimer A A A
Pour les besoins d’archives, nous conservons un grand nombre de nouvelles. Pour éviter les erreurs ou malentendus, nous vous demandons de bien vérifier la date de parution de l’information que vous consultez, considérant que les moteurs de recherche ne donnent pas priorité aux dates de parution. 


Rapport sur la situation financière de la Ville de Saint-Jérôme

Découvrez ci-dessous le rapport sur la situation financière de la Ville de Saint-Jérôme, présenté par le maire M. Stéphane Maher, le 18 novembre 2014.


RAPPORT SUR LA SITUATION FINANCIÈRE DE LA VILLE DE SAINT-JÉRÔME

Présenté par le maire, M. Stéphane Maher
Le 18 novembre 2014


Chères concitoyennes,
Chers concitoyens,


En vertu de l’article 474.1 de la Loi sur les cités et villes, au moins quatre semaines avant que le budget ne soit déposé devant le conseil pour adoption, le maire doit faire rapport sur la situation financière de la municipalité au cours d’une séance du conseil.

J’ai donc le plaisir aujourd’hui de vous présenter ce rapport qui traitera :
• des derniers états financiers;
• du dernier rapport du vérificateur externe;
• du dernier programme triennal d'immobilisations;
• des indications préliminaires quant aux états financiers en cours;
• des orientations générales du prochain budget ainsi que du prochain programme triennal d'immobilisations.

Je dépose également au greffier :


• un tableau sur la rémunération et les allocations de dépenses que chaque membre du conseil reçoit de la municipalité, d’un organisme mandataire ou supramunicipal;
• une liste de tous les contrats comportant une dépense de plus de 25 000 $ que la municipalité a conclus depuis le dernier rapport de la situation financière de la municipalité conformément au premier alinéa;
• une liste de tous les contrats comportant une dépense de plus de 2 000 $ conclus au cours de cette période avec un même cocontractant lorsque l'ensemble de ces contrats comporte une dépense totale qui dépasse 25 000 $.

Ces documents peuvent être consultés au Service du greffe et des affaires juridiques de la Ville.
Le rapport sera aussi publié dans un journal local.

Les états financiers 2013



Au terme de notre dernier exercice financier au 31 décembre 2013, la Ville a terminé l’année avec un surplus de 3 048 500 $.

Les revenus et affectations se sont élevés à 136 102 600 $ alors que les charges et affectations totalisaient 133 054 100 $. Essentiellement, ce surplus provient d’une part de la disposition d’actifs et d’autre part de revenus plus élevés que prévus au chapitre de la taxation grâce à la vigueur du développement. Quant aux charges ou aux dépenses de fonctionnement, les écarts les plus importants sont liés aux activités de déneigement.


Nos états financiers ont été vérifiés par la firme Amyot Gélinas et le rapport indique que les états financiers consolidés donnent une image fidèle et sans réserve de la situation financière de la Ville de Saint-Jérôme au 31 décembre 2013.

Programme d’immobilisations



En 2013, le programme d’immobilisations prévoyait des projets totalisant 54,2 M$ sur trois ans.
En 2014, l’enveloppe budgétaire du programme avait été réduit à 32,5 M$ pour les trois ans du programme.

Parmi les projets qui ont été réalisés au cours de l’année, outre les nouvelles rues dans les secteurs en développement, mentionnons :
• l’aménagement du parc du lac Claude;
• la modernisation et le remplacement de modules de jeux et d’équipements pour le parc de la Seigneurie Dumont, le parc des Eaux-Vives et le parc Sacré-Cœur;
• la réfection des infrastructures sur les rues Lajeunesse, Parent, O’Shea, Barette, Lebeau, 8e rue, 6e avenue, 7e avenue;
• le prolongement de la 112e Avenue ;
• l’élargissement du boulevard Roland-Godard, projet qui devrait se terminer cette année ou au plus tard le printemps prochain;
• la mise aux normes de notre groupe électrogène pour le réseau d’aqueduc et d’égout lors des pannes électriques ;
• l’élaboration d’un plan directeur des bâtiments de la ville.

Le prochain programme d’immobilisations qui vise les années 2015, 2016 et 2017 comprend une variété de projets d’une valeur globale de 58 M$.

Les objectifs poursuivis par le programme sont de terminer les projets amorcés, d’offrir un milieu de vie agréable aux citoyens et de maintenir le niveau de service, d’entretenir ou améliorer nos infrastructures et nos équipements selon leur niveau de désuétude, d’assurer le développement de la ville et de la rendre attrayante aux visiteurs.

Plus précisément en 2015, la valeur des projets retenus s’élève à 15,9 M$. Près de 30 % du financement proviendra des programmes de subvention, de fonds dédiés ou de la part des promoteurs.

Il importe de souligner les sommes réservées pour l’amélioration du stationnement au centre-ville, l’aménagement de la place publique devant la future salle de spectacle, la reconstruction du barrage du lac Claude, les réfections des rues Pelletier entre Rochon et Lebeau, Ouimet entre la rivière et Fournier,
6e Avenue entre la 7e et 8e Rue.

Une somme de deux millions sera consacrée à la réfection des longues sections de pavage, trottoir, bordure ou drainage. Un montant équivalent est aussi prévu chaque année pour le renouvellement des équipements et l’aménagement de nos parcs.

Les résidents du secteur Bellefeuille desservis par le puits Bertrand seront heureux d’apprendre que nous planifions pour l’an prochain la mise aux normes de leur puits après de multiples interventions sur ce micro réseau d’aqueduc.

Par ailleurs, de nombreux autres projets intéresseront les citoyens et nous aurons l’occasion d’en faire part de façon détaillée ultérieurement.

Dans le courant de la prochaine année, nous vous dévoilerons les grandes lignes de notre ambitieux plan stratégique dans lequel s’inscrit le développement du Quartier des arts et du savoir.

Les orientations budgétaires



Selon les données actuelles, et sous toutes réserves, en excluant les résultats des organismes devant faire partie de notre comptabilité, l’exercice financier 2014 pourrait se solder par un excédent d’environ 2,6 M$.

Il reste un mois et demi d’opération et ce n’est que lors du dépôt des états financiers au printemps prochain que nous aurons les chiffres exacts.

En ce qui a trait aux prévisions budgétaires pour l’année 2015, l’administration municipale de concert avec le conseil municipal y travaillent depuis plusieurs mois déjà.

L’un des engagements prioritaires du conseil municipal est de réussir à contrôler l’augmentation des dépenses et par le fait même le fardeau fiscal des contribuables. Dès le début de 2014, dans cet esprit, nous avons créé la commission des finances dont l’un des mandats est d’analyser en profondeur l’ensemble des dépenses municipales et de viser les meilleures pratiques d’une saine gestion.

Je ne suis pas en mesure d’annoncer ni une hausse ni une baisse de taxes dès ce soir. Je sais au moins qu’il n’y aura pas de mauvaise surprise pour les contribuables.

Je tiens toutefois à vous dire que le contexte est particulièrement difficile. Alors que le budget était presque complété, le gouvernement du Québec a annoncé dans le nouveau pacte fiscal qu’il nous privera au bas mot de 650 000 $, sans compter les sommes additionnelles que nous devrons verser éventuellement à la MRC en raison de son désengagement dans notre CLD et dans bon nombre d’organisations surpralocales.

Enfin, pour couronner le tout, nous avons reçu il y a quelques jours à peine une hausse soudaine de plusieurs centaines de milliers de dollars pour notre contribution au service du transport en commun.

Tout l’appareil administratif est donc en train de refaire ses devoirs pour tenir compte de ces coupures et d’en diminuer l’impact. Notre engagement à contrôler les dépenses est toujours aussi ferme et le résultat final sera connu lors de la présentation du budget le 16 décembre prochain.

Merci de votre attention.

  
Date de mise à jour : 26/09/2016