bkg

Notices

« En famille, regroupant les quatre générations, nous adorons profiter des espaces verts de la ville » Famille Beaucage
Imprimer A A A
Pour les besoins d’archives, nous conservons un grand nombre de nouvelles. Pour éviter les erreurs ou malentendus, nous vous demandons de bien vérifier la date de parution de l’information que vous consultez, considérant que les moteurs de recherche ne donnent pas priorité aux dates de parution. 


Saint-Jérôme aura un deuxième travailleur de rue

L’Écluse des Laurentides recevra l’aide financière de la Ville

L’Écluse des Laurentides recevra l’aide financière de la Ville pour embaucher un second travailleur de rue dédié à son territoire. L’organisme fournit gratuitement à la Ville de Saint-Jérôme les services d’un travailleur de rue. Depuis que son financement fédéral a diminué de beaucoup, il n’a pas la possibilité d’engager un deuxième intervenant pour répondre aux besoins criants qui se font sentir.

La Ville signe un protocole d’entente


L’Écluse de rue a donc demandé à la Ville de contribuer financièrement au salaire d’un second travailleur de rue. La majorité des autres villes des Laurentides participent financièrement au maintien des services travailleurs de rue sur leur territoire.

En réponse à cette demande, la Ville a adopté un protocole d’entente avec l’organisme pour l’embauche d’un deuxième travailleur de rue. Elle versera une contribution de 25 000 $ afin de pourvoir au salaire de celui-ci. Le protocole liera les parties jusqu’au 31 décembre 2017.

Un rôle essentiel


«Pour rejoindre les personnes vivant dans un contexte d’exclusion sociale, d’isolement, de pauvreté, de marginalisation, de toxicomanie, de décrochage, de problèmes de santé physique ou mentale, de détresse psychologique, et autres problématiques, le travail de rue est le principal mode d’intervention. L’Écluse de rue joue un rôle essentiel», a commenté le maire Stéphane Maher.

L’Écluse des Laurentides


L’Écluse des Laurentides est un organisme à but non lucratif de travail de rue. Depuis janvier 1991, il œuvre auprès des jeunes et moins jeunes exclus et marginalisés des MRC des Deux-Montagnes, Thérèse-de-Blainville, Rivière-du-Nord, Argenteuil, Pays-d’en-Haut, Laurentides et Antoine-Labelle.

Sa mission consiste à rejoindre les personnes en rupture sociale avec les ressources traditionnelles et à leur offrir une présence, de l’écoute, des informations, des références personnalisées, du support et de l’accompagnement, et ce, dans un processus de responsabilisation personnelle.
  
Date de mise à jour : 26/09/2016