bkg

Notices

« Nous sommes fiers de pouvoir profiter d'une offre variée d'activités de sport et de loisir dans notre ville » Famille Charbonneau
Imprimer A A A
Pour les besoins d’archives, nous conservons un grand nombre de nouvelles. Pour éviter les erreurs ou malentendus, nous vous demandons de bien vérifier la date de parution de l’information que vous consultez, considérant que les moteurs de recherche ne donnent pas priorité aux dates de parution. 


Saint-Jérôme favorise l'implantation de logements sociaux

Un nouveau guide d’évaluation pour l’attribution de subventions

Un nouvel outil de gestion aidera désormais les fonctionnaires municipaux chargés de l’évaluation des demandes de subvention pour des projets de logements sociaux et communautaires de faire un choix éclairé au respect des orientations du Plan stratégique 2015-2020 de la Ville de Saint-Jérôme.

En effet, le Guide d’évaluation des projets de logements sociaux et communautaires désigne des critères clairs et rigoureux permettant d’évaluer correctement l’admissibilité des projets. En outre, le Guide clarifie les processus d’analyse des projets et précise les documents requis dans le cadre d’une demande de contribution financière à la Ville pour des projets de logements sociaux et communautaires.

Depuis 2002, la Saint-Jérôme possède un Fonds du logement social pour appuyer financièrement ce type de projet. Mais il n’existait aucun critère d’attribution, ce qui dérogeait aux principes établis par l’administration actuelle. « Fidèles à notre engagement d’encadrer toutes les pratiques reliées aux finances publiques et de faire preuve de la plus grande transparence, nous avons créé cet outil de gestion qui garantit un traitement équitable à tous les demandeurs de subvention », explique le maire de Saint-Jérôme, Stéphane Maher.

Saint-Jérôme veut des logements sociaux de qualité et viables


Ce n’est pas un hasard si le Guide d’évaluation des projets de logements sociaux et communautaires arrive au moment où Saint-Jérôme souhaite favoriser l’implantation de logements sociaux sur son territoire, tout en s’assurant de la qualité des projets et de leur viabilité financière.

La Ville de Saint-Jérôme estime avoir une responsabilité particulière en ce domaine, car elle est reconnue comme une ville-centre et une capitale régionale. La plupart des services gouvernementaux sont situés dans le centre de Saint-Jérôme, le pôle de service le plus important pour répondre aux besoins de la population de la région des Laurentides.

La Ville se positionne comme destination d’excellence pour y vivre


Dans son plan stratégique Destination 2020, la Ville s’est donné la mission de garantir des milieux de vie de qualité à sa population, de manière à positionner Saint-Jérôme comme destination d’excellence pour y vivre. L’une de ses orientations vise à adapter les services municipaux aux besoins des citoyens, à mieux comprendre leurs besoins, à déployer des efforts constants et structurés pour leur présenter une offre de service éthique et responsable, leur démontrant qu’ils sont au centre des préoccupations.

La Ville s’est aussi dotée d’une politique des aînés, dont l’objectif, conforme à celui de l’association Municipalités Amies Des Aînés (MADA), est d’améliorer la qualité de vie des citoyens de ce groupe d’âge.

Le programme AccèsLogis du gouvernement du Québec


Dans ce contexte, Saint-Jérôme veut bénéficier de l’apport du programme AccèsLogis de la Société d’habitation du Québec (SHQ), qui permet la construction de logements sociaux communautaires accessibles aux ménages à faible revenu et à des aînés légèrement en perte d’autonomie. Pour bénéficier de la subvention gouvernementale, au moins 15% du coût de réalisation doit être financé par le milieu, et cette contribution est fournie essentiellement par la municipalité.

Le programme d’aide financière AccèsLogis Québec encourage le regroupement des ressources publiques, communautaires et privées. Il favorise la réalisation de logements sociaux et communautaires pour les ménages à revenu faible ou modeste. Il s’adresse aussi à des clientèles qui ont des besoins particuliers en habitation. Ainsi, les coopératives d’habitation, les offices d’habitation, les organismes et les sociétés acheteuses à but non lucratif peuvent réaliser des projets d’habitation sociale et communautaire avec une contribution de leur milieu.
  
Date de mise à jour : 26/09/2016