bkg

Notices

« Nous sommes fiers de pouvoir profiter d'une offre variée d'activités de sport et de loisir dans notre ville » Famille Charbonneau
Imprimer A A A
Pour les besoins d’archives, nous conservons un grand nombre de nouvelles. Pour éviter les erreurs ou malentendus, nous vous demandons de bien vérifier la date de parution de l’information que vous consultez, considérant que les moteurs de recherche ne donnent pas priorité aux dates de parution. 


Saint-Jérôme ouvre une micro-bibliothèque

125 livres disponibles et une rotation tous les quatre mois

Dans le cadre de l’Entente de développement culturel du Ministère de la culture, communications et condition féminine, la bibliothèque de Saint-Jérôme a inauguré au Centre d’hébergement Lucien-G.-Rolland un nouveau point de service en résidence. Il y a des bibliothèques… et maintenant il y a aussi une Livrothèque. C’est le nom choisi pour cette micro-bibliothèque parce qu’il est facile à retenir, et qu’il dit bien de quoi il s’agit.

Au départ, la Ville désirait étendre l’accès du service de la bibliothèque aux citoyens des résidences qui ne peuvent y accéder. Pour pallier les contraintes physiques, la meilleure solution consiste à leur offrir un point de service à l’intérieur même de leurs murs. En collaboration avec le Centre de santé et de services sociaux de Saint-Jérôme et le comité des usagers, le Centre d’hébergement Lucien-G.-Rolland a été choisi pour le projet pilote en raison de son intérêt pour le programme. Un local adéquat y était disponible et la taille de l’établissement semblait idéale. Les bénéficiaires ont maintenant une micro-bibliothèque à domicile, qui leur permet de consulter et d’emprunter des documents gratuitement. 

Une attention particulière a été portée à l’achat de livres à gros caractères facilitant la lecture. Des livres audio sont aussi offerts aux personnes éprouvant des problèmes de vision ou de lecture. La collection comporte des romans, des biographies et des documentaires illustrés, car ce genre de lecture plait habituellement à la clientèle que nous visons ici. Il y a 125 titres différents sur les étagères et une rotation des documents s’effectuera tous les quatre mois.

La mise en place des installations a nécessité l’achat de rayonnages, de chariots et d’équipements informatiques. Une passerelle vers le réseau informatique de la ville a été implantée, permettant ainsi l’accès direct au logiciel de notre bibliothèque. La Ville a investi 2500 $ et le Ministère de la Culture, Communications et Condition féminine nous a accordé une subvention de 2500 $, soit un total de 5000 $. Deux personnes ressources du Centre d’hébergement ont été formées sur place pour assurer le service de circulation des documents auprès des usagers.

« Depuis ma première élection et mon entrée au conseil de ville, une chose en particulier retient mon attention », a déclaré le maire suppléant M. Robert Carrière : « la capacité de notre ville  à innover pour répondre aux besoins de notre population. Nous le voyons non seulement dans les infrastructures et l’aménagement urbain, mais aussi dans la gamme étendue des services que nous offrons. L’exemple du Quartier 50+ et de la Centrale du citoyen me viennent tout de suite à l’idée, et maintenant, la Livrothèque s’ajoute à la liste des réalisations de cet ordre. »
  
Date de mise à jour : 26/09/2016