bkg

Notices

« Quelle chance d'avoir accès, au centre-ville, au parc linéaire Le P'tit-Train-du-Nord » Famille Paquin
Imprimer A A A
Pour les besoins d’archives, nous conservons un grand nombre de nouvelles. Pour éviter les erreurs ou malentendus, nous vous demandons de bien vérifier la date de parution de l’information que vous consultez, considérant que les moteurs de recherche ne donnent pas priorité aux dates de parution. 


Semaine québécoise de réduction des déchets

Saint-Jérôme se démarque parmi 70 villes et remporte le 1er prix

La Ville de Saint-Jérôme a gagné le premier prix du Défi municipalités de la Semaine québécoise de réduction des déchets pour son projet de gestion écoresponsable des déchets du marché public. Plus de 70 villes se sont inscrites au concours, ce qui a permis de rejoindre plus 230 municipalités selon l’équipe de l’organisation du Défi. 

Un marché public plus vert

La Ville a d’abord instauré le compostage au marché public, de sorte que plus de 10 tonnes de matières organiques ont été détournées des sites d’enfouissement. Ensuite, grâce à un partenariat avec Moisson Laurentides, les fruits et légumes ne pouvant être vendus, mais qui étaient toujours comestibles, ont été collectés. Ainsi, six tonnes de denrées alimentaires ont été redistribuées aux personnes dans le besoin.

Ce projet s’inscrit dans le cadre de la mission de la Ville de Saint-Jérôme à promouvoir les 3RV-E et de la mise en œuvre de son plan de gestion des matières résiduelles (PGMR).

Saint-Jérôme, prête à étendre le projet à une plus grande échelle

La Ville de Saint-Jérôme vise plus loin que le projet du marché public. Une réduction des matières résiduelles à la source, jumelée à des installations de récupération et à un partenariat avec Moisson Laurentides s’est révélée être une formule gagnante. La Ville envisage maintenant de poursuivre ses démarches de valorisation des matières organiques.

« Le projet de réduction des déchets au marché public a été très concluant et nous en sommes fiers! Nous comptons aller de l’avant afin d’établir une stratégie de gestion des matières organiques à une plus grande échelle. Il s’agit de l’une des grandes priorités de la Ville de Saint-Jérôme d’ici 2020 » a déclaré le maire de Saint-Jérôme, Stéphane Maher.

La Ville de Saint-Jérôme tient à remercier tous les acteurs dont l’implication et le professionnalisme ont permis de concrétiser le projet : tous les maraîchers et producteurs du marché public de Saint-Jérôme, Moisson Laurentides et la Commission de l’environnement de la Ville

Le projet a été mené par l’équipe de la Division des matières résiduelles et des bâtiments de la Ville de Saint-Jérôme, en collaboration avec le Service des loisirs et de la vie communautaire, le Service des finances et le Service des communications.

Marché public
  
Date de mise à jour : 26/09/2016