bkg

Notices

« En famille, regroupant les quatre générations, nous adorons profiter des espaces verts de la ville » Famille Beaucage
Imprimer A A A
Pour les besoins d’archives, nous conservons un grand nombre de nouvelles. Pour éviter les erreurs ou malentendus, nous vous demandons de bien vérifier la date de parution de l’information que vous consultez, considérant que les moteurs de recherche ne donnent pas priorité aux dates de parution. 


Simulation verglas les 9 et 10 février

La municipalité de Saint-Jérôme, les réservistes des Forces canadiennes et l’Organisation régionale de la sécurité civile des Laurentides (ORSC) s’exerceront les 9 et 10 février 2008 dans le cadre de la Simulation Verglas 2008 / Saint-Jérôme. Cet exercice visera principalement à confirmer l’état de préparation des trois partenaires lors d’une situation d’urgence.

Pour les bienfaits de la simulation et dans le respect de la procédure provinciale, le maire de Saint-Jérôme, M. Marc Gascon, responsable des mesures d’urgence sur son territoire, requerra dans un premier temps l’aide de l’Organisation régionale de la sécurité civile des Laurentides. À la suite d’importantes précipitations de verglas, l’ORSC des Laurentides viendra appuyer la municipalité dans l’application de son plan de mesures d’urgence. La situation s’envenimant et les ressources déployées devenant insuffisantes, le maire fera par la suite appel aux réservistes des Forces canadiennes afin de prêter main forte dans le rétablissement de la situation.

« La mise à jour continue de notre plan d’urgence est une priorité pour Saint-Jérôme. Cette collaboration avec les Forces Canadiennes et l’Organisation régionale de la sécurité civile des Laurentides permettra de valider notre état de préparation afin d’assurer la sécurité des citoyens puis, dans un deuxième temps, de leurs biens. Le bilan de cette activité nous donnera aussi la chance de bonifier, si requis, notre plan d’urgence. Cette amélioration constante de nos façons de faire et de nos partenariats sont autant de moyens qui permettront aux citoyens de Saint-Jérôme de traverser tout sinistre qui pourrait survenir sur notre territoire », affirme M. Gascon.

M. Marc Lavallée, directeur régional de la sécurité civile pour Montréal, Laval, Lanaudière et les Laurentides considère que cette simulation permettra de consolider la préparation de l’Organisation régionale de la sécurité civile des Laurentides : « Depuis la crise du verglas, la sécurité civile travaille activement à renforcer son état de préparation afin d’intervenir rapidement et plus efficacement lors de tout sinistre, notamment lors de situations d’urgence survenant en hiver. L’Organisation régionale de la sécurité civile des Laurentides, composée des ministères et organismes du gouvernement du Québec présents dans la région, travaille de concert avec les municipalités ministères et les organismes du gouvernement du Québec qui sont touchées lors d’un sinistre donné. Cet exercice est donc une occasion privilégiée de bonifier la coordination entre plusieurs partenaires importants, dont la ville de Saint-Jérôme et les Forces canadiennes. »

Cette simulation consistera aussi au déploiement et à l’emploi de troupes de réservistes dans un contexte d’assistance humanitaire aux autorités civiles en temps de crise.
 
La population de Saint-Jérôme et les médias régionaux seront informés périodiquement, par le biais de communiqués de presse, des différentes activités qui auront lieu tout au long de la fin de semaine de la simulation. Quoique les citoyens de la ville ne devraient pas être importunés par l’événement, ils doivent néanmoins s’attendre à rencontrer des militaires, des participants à l’exercice et de nombreux véhicules d’urgences aux couleurs des Forces canadiennes, de la police de Saint-Jérôme, du service d’incendies, de la sécurité civile ou encore d’Hydro-Québec. De plus, les résidants de certains secteurs seront sollicités lors d’une tournée de porte-à-porte qui sera effectuée par les réservistes des Forces canadiennes. 

Plus particulièrement, les réservistes des Forces armées canadiennes feront du porte-à-porte pour laisser un dépliant dans les secteurs 5 (Parent) et 10 (Richer), et occasionnellement, ils demanderont aux citoyens de participer à un sondage sur les mesures d’urgence.

Il est possible d’en apprendre plus sur l’Organisation régionale de la sécurité civile des Laurentides au www.laurentides.gouv.qc.ca/.
  
Date de mise à jour : 26/09/2016