bkg

Notices

« Nous sommes fiers de pouvoir profiter d'une offre variée d'activités de sport et de loisir dans notre ville » Famille Charbonneau
Imprimer A A A
Pour les besoins d’archives, nous conservons un grand nombre de nouvelles. Pour éviter les erreurs ou malentendus, nous vous demandons de bien vérifier la date de parution de l’information que vous consultez, considérant que les moteurs de recherche ne donnent pas priorité aux dates de parution. 


Un budget à croissance presque nulle

Une augmentation de 0,72% pour le compte de taxes moyen à Saint-Jérôme

Le maire de Saint-Jérôme, Stéphane Maher, a déposé au conseil municipal le budget de la Ville Saint-Jérôme qui s’élève à 130 M$ pour l’année 2015. Il s’agit d’un budget à croissance presque nulle, malgré l’inflation et les modifications au pacte fiscal entre les municipalités et le gouvernement du Québec qui causent un manque à gagner non négligeable.

« Parmi les premiers de classe »


En 2015, le total du budget équilibré sera de 130 M$, en hausse de 0,78 % par rapport à 2014. « Alors que l’augmentation annuelle du budget de Saint-Jérôme affichait une moyenne de 6,7 % par année entre 2008 et 2013, depuis deux ans, nous obtenons la meilleure performance avec une augmentation de 0 % en 2014 et 0,78 % en 2015, soit 0,39 % par an. Saint-Jérôme est assurément parmi les premiers de classe dans le contrôle de ses dépenses », a déclaré M. Maher.

Les faits saillants


Concrètement, les contribuables jérômiens connaîtront un léger ajustement en 2015, c’est-à-dire moins de 1 %, soit 0,72 % d’augmentation. Pour la maison unifamiliale moyenne évaluée à 216 844 $, la hausse du compte de taxes sera de 16,95 $.

Les tarifs pour l’eau, les ordures et les matières recyclables seront les mêmes que l’an dernier, soit 160 $ et 145 $. Le tarif pour l’assainissement des eaux diminue de 21 $ et passe à 87 $.

Pour le maire Stéphane Maher, le contrôle sévère des dépenses municipales a pour effet de maintenir le compte de taxes à un niveau de plus en plus acceptable. « L’an dernier, la majorité des contribuables ont eu une diminution de leur compte de taxes, cette année la hausse moyenne est de 0,72 % %. C’est trois fois moins que l’augmentation de l’indice des prix à la consommation. Historiquement, c’est le meilleur résultat et cela pour deux années consécutives depuis la fusion en 2002 », a expliqué M. Maher.

Nouvelles modalités de paiement


Le conseil a annoncé également qu’à compter de 2015, le compte de taxes sera réparti en quatre versements sans charges additionnelles au lieu de trois. Une formule accommodante pour bon nombre de citoyens qui permettra une plus grande latitude pour les finances personnelles de chacun.

  
Date de mise à jour : 26/09/2016