bkg

Notices

« En famille, regroupant les quatre générations, nous adorons profiter des espaces verts de la ville » Famille Beaucage
Imprimer A A A
Pour les besoins d’archives, nous conservons un grand nombre de nouvelles. Pour éviter les erreurs ou malentendus, nous vous demandons de bien vérifier la date de parution de l’information que vous consultez, considérant que les moteurs de recherche ne donnent pas priorité aux dates de parution. 


Une hausse moyenne de l'évaluation de l'ordre de 15 % à Saint-Jérôme

Lors d’une conférence de presse, la Ville de Saint-Jérôme a présenté les résultats du travail effectué par les évaluateurs qui viennent de déposer le nouveau rôle d’évaluation qui établit une hausse moyenne de 15 % de la valeur des propriétés. Ce rôle entrera en vigueur le 1er janvier 2011. 

Selon la loi, la révision du rôle d’évaluation foncière doit avoir lieu aux trois ans afin de refléter le marché de l’immobilier. Le rôle est établi par une firme d’évaluateurs professionnels et indépendants, qui travaillent en pleine autonomie. Sur la base des ventes de propriétés réalisées au cours de l’année précédente, de la construction de nouvelles propriétés et des travaux de rénovation effectués, les évaluateurs peuvent déterminer pour chaque propriété le prix de vente qui aurait pu être obtenu dans un marché libre et ouvert à la concurrence.

L’avoir des propriétaires a plus de valeur

La hausse du rôle d’évaluation témoigne de la vitalité du marché de l’immobilier à Saint-Jérôme. Elle signifie que les propriétaires font fructifier leurs investissements à un taux intéressant, mais que les prix des maisons demeurent à des niveaux accessibles, même pour les acheteurs de première maison.

Quant à l’impact pour les contribuables, le conseiller et membre de l’exécutif Robert Carrière s’est fait rassurant, rappelant qu’il n’y a pas de lien automatique entre  l’augmentation du rôle d’évaluation et le niveau des taxes. « Nous sommes en train d’élaborer le budget 2011 et ce nouveau rôle fera partie de notre analyse.  La bonne nouvelle aujourd’hui est que cette hausse de la valeur des propriétés reflète l’attrait qu’exerce Saint-Jérôme et surtout, que les contribuables ont une augmentation de leur patrimoine personnel», a déclaré M. Carrière.
  
Date de mise à jour : 26/09/2016