bkg

Notices

« C'est avec grand enthousiasme que nous profitons des activités familiales offertes par la Ville » Famille Longpré
Imprimer A A A
Pour les besoins d’archives, nous conservons un grand nombre de nouvelles. Pour éviter les erreurs ou malentendus, nous vous demandons de bien vérifier la date de parution de l’information que vous consultez, considérant que les moteurs de recherche ne donnent pas priorité aux dates de parution. 


Une salle de spectacles au centre-ville !

UNE SUBVENTION ET UN PPP POUR LA FUTURE SALLE DE SPECTACLES DE SAINT-JÉRÔME

À son assemblée du 20 février 2007, le conseil municipal de la Ville de Saint-Jérôme a adopté une résolution demandant une subvention au ministère de la Culture et des Communications du Québec (MCC) pour la construction en partenariat public-privé (PPP) d’une salle de spectacles sur la rue de la Gare au centre-ville.  

Une salle de spectacles de qualité professionnelle. 

La Ville base sa demande sur un besoin clairement établi en matière de diffusion de spectacles. À titre de capitale régionale, Saint-Jérôme ne peut offrir aux producteurs et aux spectateurs une salle de spectacles de qualité professionnelle.

Selon le maire de Saint-Jérôme, M. Marc Gascon, le projet d’une salle de spectacles de niveau professionnel a vu le jour il y a dix ans et n’a jamais cessé d’occuper les esprits, même si des priorités de niveau supérieur obligeaient d’en reporter la réalisation. « Dès 1995, nous en avons fait l’un des enjeux du plan de revitalisation du centre-ville, rappelle M. Gascon. Nous avons réaffirmé nos intentions dans notre politique culturelle, tant dans la version de 1999 que dans la version de la nouvelle ville en 2005, dans le but de faire de Saint-Jérôme une capitale régionale digne de ce nom sur le plan culturel. »

Le besoin d’une nouvelle salle de calibre professionnel à Saint-Jérôme a été confirmé en 2001 dans une étude commandée par En Scène et la Ville de Saint-Jérôme. Le Conseil de la Culture des Laurentides, dans son plan d’action triennal 2001-2004, avait identifié la construction d’une telle salle comme moyen pour renforcer le rôle de l’agglomération de Saint-Jérôme en tant que pôle d’attraction régional et comme une nécessité pour favoriser l’accès aux arts et à la culture dans la région. Ce besoin a été confirmé à nouveau au printemps 2005 par une nouvelle étude commandée par En Scène, le MCC et la Ville.
 

La viabilité financière assurée par le marché

Plusieurs analyses du marché auxquelles la Ville a participé depuis 2001 démontrent que,  parmi les 200 000 habitants des MRC La Rivière-du-Nord, Les Pays-d’en-Haut, Argenteuil et Mirabel, il existe un bassin de consommateurs culturels permettant d’obtenir des taux d’occupation confortables avec une salle de spectacles de grande envergure. De plus, l’Institut de la statistique du Québec prévoit qu’entre 2001 et 2026 la population de la MRC La Rivière-du-Nord croîtra de 36,2 %, et que la croissance sera même plus élevée dans les MRC des Pays-d’en-Haut et Mirabel.

Un investissement de 18 M$ en PPP

Considérant que les salles André-Prévost, Germaine-Guèvremont et Antony-Lessard présentent des faiblesses fonctionnelles trop importantes pour pouvoir les rénover, la Ville envisage la construction d’une nouvelle salle dotée d’une scène de 1440 pi.2 et de 866 sièges. Le projet est évalué à 17,9 M$.

Le partenaire privé financerait la construction à parts égales avec le MCC, soit environ 9 M$ chacun. Il s’agit d’un montage financier très innovateur dans le domaine culturel, et probablement une première pour le MCC. Le partenaire privé assurerait la conception et la réalisation de la salle et l’acquisition des équipements spécialisés, l’aménagement des lieux, et prendrait en charge l’entretien de l’immeuble, le chauffage et la climatisation. Au terme de l’entente qui pourrait être d’une durée d’environ 25 ans, la Ville se porterait acquéreur de l’immeuble pour la somme de 1 $.

De son côté, la Ville se propose de fournir un terrain d’un coût de 1,3 M$. Elle se porterait garante du loyer.

Pour M. Gascon, dans le contexte actuel du monde municipal, la construction de la salle de spectacles dans une structure de financement en PPP s’avère la meilleure option pour se doter d’un équipement culturel moderne, à la mesure de nos besoins actuels et futurs, tout en s’assurant de son entretien adéquat et de sa pérennité pour les 25 prochaines années.

La gestion serait confiée à En Scène

La Ville confierait au diffuseur de spectacles En Scène la gestion de la salle. Cet organisme jérômien est accrédité depuis 1990 par le MCC comme diffuseur pluridisciplinaire majeur et est reconnu par la MRC La Rivière-du-Nord et par Patrimoine Canada. Le parcours professionnel d’En Scène constitue la garantie d’un arrimage des plus appropriés pour atteindre les objectifs de ce projet public-privé.

« Aujourd’hui, toutes les conditions favorables au projet sont réunies, explique M. Gascon. Néanmoins, un investissement de 18 M$ requiert des sources de financement diversifiées pour réduire la part de risque de chacun des partenaires. La Ville veut bien s’engager dans ce projet, mais pas au prix d’un endettement. C’est pourquoi il est indispensable d’obtenir du MCC, par le biais de son programme d’Aide aux immobilisations, une somme équivalant à 50 % des coûts admissibles, et d’intéresser ensuite un partenaire privé. »

La réalisation du projet est estimée à trente mois à compter de l’engagement formel du Gouvernement du Québec.

RÉSUMÉ

Superficie de l’immeuble  36 000 pi.2  dont une scène de 1440 pi2 
Capacité 866 sièges
Investissement  17,9 M$
Ministère de la Culture et des Communications, Partenaire privé 
Échéancier  30 mois dès l’engagement formel de Québec 









PARTAGE DES RESPONSABILITÉS

  Partenaire privé  Ville de Saint-Jérôme  En scène  MCC 
Terrain      1,3 M$    
Construction  
Financement  50%
- 9 M$ 
   
Financement
50%
- 9 M$  
Exploitation 
Entretien de
l'immeuble, chauffage
et climatisation
 % loyer
% loyer et gestion
de la salle
 


 









Au terme de l'entente (exemple 25 ans), la Ville deviendrait propriétaire de l'immeuble pour la somme de 1$.

Source :  Service des communications
  
Date de mise à jour : 26/09/2016