bkg

Notices

« Dans le cadre du concours Saint-Jérôme en fleurs, nous avons eu le plaisir d'être récipiendaires pour nos aménagements horticoles. Cela nous encourage à poursuive nos efforts » Famille Labelle
Imprimer A A A

QUOI FAIRE AVEC LES VERS BLANCS ?


ver blanc

PROTÉGER LE PATRIMOINE VERT ET LE RÔLE ÉCOLOGIQUE DES PELOUSES


Au cours des dernières années, plusieurs municipalités au Québec (régions métropolitaines) et en Ontario ont constaté la présence de larves de hannetons européens (vers blancs) sur leurs territoires. La présence en grand nombre de ces insectes dans une pelouse peut causer des dommages importants. 

C'est au printemps qu'il faut bien démarrer l'entretien de notre pelouse. Voici quelques conseils pratiques:

UNE PELOUSE DURABLE

Nous voulons tous une pelouse qui résiste bien aux insectes, aux mauvaises herbes et aux maladies. Ce n’est pas évident!

Malgré que son apparence générale n’est pas toujours parfaite, une pelouse avec un entretien durable remplit entièrement ses fonctions utilitaires et bénéfiques, comme l’apport en oxygène, en abaissant la température chaude et avec la filtration de la poussière. Les bonnes pratiques d’entretien suggérées sont :

LE DÉCHAUMAGE

Lorsque le sol s’est asséché, râtelez la pelouse sans briser le gazon. Enlevez les brins de gazon jaune et les feuilles mortes. Le verdissement sera plus rapide.

L’AÉRATION DU SOL

À l'aide d'un aérateur mécanique, extraire de petites carottes de terre. Vous obtiendrez ainsi une meilleure décomposition de la matière organique par une meilleure activité des micro-organismes du sol. La percolation de l'eau sera plus importante, et l’oxygène augmentera dans le sol. Évitez de faire une aération sur un sol détrempé.

LA TONTE DE LA PELOUSE

La première tonte printanière peut se faire lorsque les brins d’herbe atteignent 5 cm de hauteur. Assurez-vous que les lames de la tondeuse sont bien aiguisées. Vous éviterez ainsi la prolifération des maladies fongiques du gazon. À la deuxième tonte du printemps et durant tout l’été, coupez l'herbe entre 8 et 10 cm de hauteur.

En laissant les rognures de tonte sur le sol, vous fournirez un apport nutritionnel important au sol. Cela réduira les quantités de résidus à collecter par la Ville. C’est ce qu’on appelle « l’herbicyclage ».

En été, élever la hauteur de coupe à 8 cm (3 po) du sol. Laisser l’herbe coupée sur place après la tonte.

En présence de vers blancs pendant les périodes sèches et chaudes, arroser et fertiliser la pelouse pour renforcer l’herbe et compenser les dégâts causés aux racines. Au besoin, semer sur un mélange de terre et de compost.

Arroser au plus une fois par semaine (consulter le règlement municipal) pendant environ une heure, ou jusqu’à ce le niveau d’eau atteigne au moins 2 cm (1 po) dans un contenant placé sur le gazon.

ENGRAIS

La fertilisation permet d’apporter à la plante, ce que le sol n’est pas en mesure de lui fournir en quantité suffisante. Les engrais de synthèse contiennent les éléments fertilisants nécessaires à la pelouse durable. Ces substances sont solubles et rapidement disponibles. Une application réalisée au bon moment et à la bonne dose, permettra à la pelouse de bien démarrer la saison.

LUTTE BIOLOGIQUE

Installer des cabanes d’oiseaux pour attirer les étourneaux et les carouges, qui se nourrissent de vers blancs.

L’utilisation de nématodes peut fonctionner à environ 20 %.

INFESTATION DE VERS BLANCS

Dans des cas d’infestations reconnues de hanneton européen fait par un spécialiste, vous avez la possibilité d’intervenir pour freiner le processus de détérioration de votre environnement. On peut traiter la pelouse avec des spécialistes certifiés et travaillant avec des produits homologués par le ministère de l'Environnement du Québec. Ces traitements se font en général lorsque l’adulte pond, en général vers la mi-juin ou au début de juillet. Il est possible d’acheter dans un centre de jardin un pesticide qui contrôlera le hanneton européen.

LE HANNETON EUROPÉEN

L’adulte, de couleur brun pâle ou jaune-brun, mesure environ 1,3 cm (1/2 po). Il sort du sol de la mi-juin à la mi-juillet.

L’accouplement a lieu en juin et juillet, en soirée. La femelle pond aux endroits engazonnés et dépose entre 30 et 50 larves.

Les larves éclosent en l’espace de deux semaines et se nourrissent aussitôt. Vers la fin de septembre, elles ont presque atteint leur taille définitive et commencent à causer de gros dégâts aux gazons. 

Dès le dégel au printemps, elles reprennent leur activité.

Vers le milieu du mois de mai, elles cessent de se nourrir et se transforment en chrysalides (nymphes).

DÉCELER LA PRÉSENCE DE LARVES

La présence de mouffettes et d'autres petits mammifères qui font des trous dans la pelouse, ou encore de groupes de carouges et d'étourneaux picorant le gazon en quête de nourriture peut constituer des indices de la présence de larves.

Les signes d'infestation les plus évidents apparaissent souvent par temps sec au printemps, quand le mal est déjà fait. Le gazon jaunit, se dessèche et meurt très rapidement. La pelouse devient parsemée de plaques brunes et le gazon s'enlève par plaques lorsqu'on tire dessus.

Les vers blancs sont des larves du hanneton européen, un coléoptère brun ravageur dont le cycle de vie se complète en une année. Cet insecte est nuisible pour les pelouses
Date de mise à jour : 09/02/2016