L’agrile du frêne est un insecte exotique envahissant originaire d’Asie, décimant les frênes en se propageant d’arbre en arbre.

Cet insecte nuisible fait l’objet d’une haute surveillance par l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA).

La manipulation du bois de frêne est aussi à l’origine des infestations : transport du bois de chauffage, du matériel de pépinière, des copeaux de bois, etc.

Les efforts pour contrer la progression de l’agrile du frêne doivent être concertés. Rappelons que les citoyens et propriétaires de Saint-Jérôme qui ont un ou des frênes sur leur terrain sont responsables de ceux-ci.

La Ville de Saint-Jérôme effectue des interventions sur les terrains de la municipalité de la façon suivante:

  • Formation du personnel de la voirie;
  • Dépistage de l’agrile du frêne sur une base continue;
  • Abattage préventif des arbres atteints par l’agrile du frêne;
  • Traitement préventif, TreeAzin, des arbres de valeur;
  • Gestion et valorisation des résidus de frênes.

Agrile du frêne sur des propriétés privées : quoi faire?

Si vous suspectez la présence de l’agrile du frêne, communiquez avec un entrepreneur ou un consultant spécialisé en foresterie urbaine pour déterminer s’il y a infestation ou non. L’expert choisi doit posséder une expérience dans la méthode de détection par écorçage, qui demeure le meilleur moyen pour repérer les larves de l’agrile du frêne dans un arbre.

Pour identifier les signes d’infestation, consultez le Guide visuel pour la détection des dommages causés par l’agrile du frêne préparé par le Service canadien des forêts de Ressources naturelles Canada.

Abattage sur un terrain privé

Si le traitement n’est pas possible, vous devez faire une demande pour un permis de coupe d’arbre auprès de la Ville de Saint-Jérôme, et ce, gratuitement. (mettre le lien)

Il est recommandé d’effectuer les travaux d’abattage et d’élagage sur les arbres affectés entre le 1er octobre et le 30 mars, lorsque l’insecte est en dormance au stade de nymphe. Il est toutefois permis de procéder aux travaux en dehors de cette période.

Quelle que soit l’intervention choisie, celle-ci est aux frais du propriétaire de l’arbre.

Que faire avec les résidus?

  • Informez-vous auprès de votre entrepreneur pour s’assurer que la disposition des résidus se fasse selon les règles en vigueur;
  • Le bois de frêne peut également être brûlé. Assurez-vous toutefois de respecter la réglementation municipale;
  • Le transport de résidus de frêne durant l’été peut contribuer à la propagation de l’insecte, d’où la recommandation de les conserver sur le lieu d’abattage jusqu’à l’automne.

Dois-je planter un arbre après l’abattage d’un frêne?

Tout arbre coupé doit être remplacé. La Ville exige de recevoir une photo de l’arbre planté et une copie de la facture d’achat.

Pour en savoir plus :

Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA)

Société internationale d’arboriculture Québec (SIAQ)