Le déneigement en quatre étapes

Déblaiement des trottoirs, tassement ou chargement de la neige, conseils pour faciliter les opérations, voici tout ce que vous devez savoir sur les services de la Ville en matière de déneigement.

En hiver, la Ville pilote de vastes opérations afin de déneiger plus de 400 km de rues et 130 km de trottoirs.

  1. Épandage des abrasifs lorsque des précipitations de neige ou de pluie verglaçante sont en vigueur. Un mélange de gravier et de sel est répandu dans les rues et sur les trottoirs;
  2. Tassement de la neige lorsque l’accumulation au sol atteint 3 cm;
  3. Chargement ou soufflage de la neige lorsque la quantité de neige au sol est considérable et qu’elle nuit à la fluidité du réseau;
  4. Transport de la neige et déchargement des camions aux dépôts à neige.

Ces opérations sont effectuées en continu jusqu’à ce que les rues et les trottoirs soient dégagés et sécuritaires. La quantité de précipitations, les conditions météorologiques et les bris d’équipements peuvent entraver le bon déroulement des opérations.

La Ville déneige en priorité les rues et les trottoirs du centre-ville, les grandes artères ainsi que les accès au transport en commun, aux établissements de santé et aux écoles.

Comment faciliter le bon déroulement des opérations de déneigement ?

Afin de ne pas nuire à la circulation ou de compromettre la sécurité des automobilistes et des piétons, il est interdit de pousser votre neige sur la voie publique, à proximité des bornes d’incendie ou sur le trottoir.

Attention! La neige poussée dans la rue peut vous valoir une amende! Si vous faites affaire avec un déneigeur, assurez-vous qu’il soit conforme. N’oubliez pas qu’il travaille sous votre responsabilité.

Placez en bordure de rue vos bacs à déchets, de recyclage et de matières organiques à partir de 19 h  la veille de la collecte ou le matin même. Vos bacs doivent être placés sur votre terrain et non dans la rue ou sur le trottoir, de façon à ne pas nuire aux opérations de déneigement. Rangez vos bacs près de votre maison le plus tôt possible une fois la collecte effectuée.

  • La Ville installe une signalisation temporaire (pancartes orange) afin de signaler une interdiction de stationnement pendant les opérations de chargement de la neige. Il est important de respecter cette signalisation, car des remorqueuses précéderont les équipes de déneigement pour enlever les véhicules et des contraventions seront émises.

Si votre véhicule a été remorqué, vous devez communiquer avec le 450 432-1111. Faites le 9 pour parler à un préposé.

  • Le stationnement sur rue est interdit sur le territoire de minuit à 7 h le matin entre le 15 novembre et le 1er avril. Pour augmenter l’accessibilité du stationnement de nuit au centre-ville, il est permis d’utiliser les stationnements P1, P3, P4 et P9 du centre-ville, sauf lorsque les feux orange clignotent.

Le stationnement est permis en tout temps si les feux ne clignotent pas!

Le stationnement est interdit entre 3 h 30 et 7 h si les feux clignotent.

Les feux orange clignotants sont présents aux endroits suivants :

Dans certains quartiers résidentiels

  • Quartier Montmartre;
  • Quartier L’Orée du Parc;
  • Rues du Marécage et de l’Estran;
  • Rue de la Passion;
  • Rue Jean-Paul-Riopel;
  • Rue de Chantilly;
  • Rue de Ravel;
  • Rue de Vincennes;
  • Rue de Chenonceau;
  • Rue Raymond, Place Raymond;
  • Rue Huot;
  • Rue Wilfrid-Pelletier.

Dans certains stationnements municipaux

  • P-1 et P-3 (rue Villemure);
  • P-4 (place Lapointe);
  • P-7 (derrière l’hôtel de ville);
  • P-13 (rue Saint-Joseph, espace réservé uniquement aux détenteurs de permis de l’Université du Québec en Outaouais, secteur Saint-Jérôme).

Lorsque les opérations sont en cours dans votre rue, assurez-vous de déplacer votre véhicule pour accélérer le déblaiement. Une seule voiture peut retarder le déneigement pour votre rue et pour votre quartier tout entier.

Vous pouvez poser des toiles sur votre pelouse afin de la protéger contre le sel et faciliter le nettoyage au printemps. Arrimez vos toiles à l’aide de tiges plantées dans le sol plutôt que d’utiliser des planches de bois ou des pierres. Ces objets peuvent endommager la machinerie lors des opérations de déneigement. Il en va de même pour les tuteurs de localisation en bordure de terrain. Veillez à ce qu’ils soient bien installés.

Vous avez subi un dommage lors des opérations de déneigement ?

Pour des dommages à votre pelouse, vos bordures ou votre boîte aux lettres:
La Ville accepte les avis de réclamation jusqu’au 1er mai. Les réparations sont généralement effectuées jusqu’au 30 juin.

Pour tout autre dommage (clôtures, cèdres, plates-bandes, pavé uni, muret ou asphalte défoncé):
Vous devez déposer une réclamation à la Ville dans les 15 jours suivant l’incident, tel que le stipule la loi.

Questions fréquentes

Les opérations de déneigement se divisent en deux grandes phases :

  1. Phase de déblaiement
    Lorsque la neige est grattée du centre vers le bord de la chaussée.
    Cette phase débute dans les heures suivant le début des précipitations et se poursuit jusqu’à la fin de celles-ci. Une fois la chute de neige terminée, les équipes grattent à nouveau la neige afin que les rues soient bien déblayées.
  2. Phase de chargement de la neige
    Lorsque la neige est soufflée sur les terrains ou transportée vers des sites d’entreposage.
    Le chargement de la neige a lieu au centre-ville, les artères principales, ainsi que sur les collectrices industrielles et commerciales, une fois les précipitations terminées et lorsque l’accumulation au sol atteint 5 cm. Lorsque la capacité d’entreposage des terrains privés est atteinte, la neige est transportée par camion vers les sites d’entreposage.

Le réseau routier de la ville est classé selon trois niveaux de service afin de répondre adéquatement aux besoins de circulation. Les niveaux de service sont établis en fonction de la catégorisation des chaussées et correspondent aux résultats d’entretien attendus à la fin des opérations de déneigement et de déglaçage.

  • Chaussée dégagée : centre-ville, artères, collectrices industrielles et commerciales;
  • Chaussée partiellement dégagée : collectrices résidentielles, rues locales et rurales;
  • Chaussée sur fond de neige durcie : rues en gravier.

Selon la situation hivernale, le niveau de service pourrait changer.

Une artère est un grand axe routier de la ville où circulent entre 5 000 et 30 000 véhicules par jour.

Les rues collectrices servent de transit entre les rues locales et les artères. Elles sont la plupart du temps à caractère commercial ou institutionnel.

Les rues locales sont, quant à elles, l’ensemble de toutes les autres rues à faible débit de circulation qui représentent le volet résidentiel ou rural de la ville.

Puisque les équipes ne peuvent être partout à la fois, les circuits de déneigement ont été conçus en lien avec les niveaux de service, selon les priorités de passage suivantes :

 

  1. La priorité est accordée, en premier lieu, aux rues, aux trottoirs et aux stationnements du centre-ville;
  2. Une fois le centre-ville sécurisé, les équipes s’attardent aux artères principales, ainsi qu’aux collectrices industrielles et commerciales (boul. Roland-Godard, boul. Mgr Dubois, rue Grignon, etc.) aux parcours d’autobus, aux corridors scolaires et aux trottoirs prévus au plan de déneigement;
  3. Viennent ensuite les collectrices résidentielles (rue Lamontagne, boul. de La Salette, rue Brière, 20e Avenue, etc.) et les rues locales des quartiers résidentiels;
  4. Enfin, les rues en gravier seront entretenues en dernier lieu.

Il s’agit sûrement d’une rue classée niveau 3 ou 4, soit une route dite sans sel de déglaçage. Pour des considérations environnementales, les abrasifs seulement sont épandus sur ces rues, car le début de circulation automobile est relativement faible ou parce qu’il y a un milieu fragile à proximité (par exemple, la rivière du Nord).

Le déblaiement des trottoirs est entrepris dès les premières accumulations de neige, selon les priorités établies dans le plan de déneigement. Les opérations d’entretien hivernal de trottoirs sont réalisées en même temps que le déblaiement des rues. Les équipes déblaient les trottoirs en respectant l’ordre ci-dessous :

  1. Le centre-ville;
  2. Les corridors scolaires, les circuits d’autobus, les accès aux établissements de santé et scolaires;
  3. Les grandes artères;
  4. Les autres rues.

La Ville déneige 70 % des trottoirs. Pour qu’un trottoir soit déneigé, certains critères doivent être respectés :

  1. Présence d’un corridor scolaire;
  2. Présence d’un circuit d’autobus;
  3. Présence d’une école, d’une institution publique ou d’un établissement de santé;
  4. Présence d’un centre pour aînés;
  5. Rues de neuf mètres et moins.

Les deux dépôts de neige usée autorisés situés sur le territoire n’en ont pas la capacité. La Ville souhaite aussi diminuer son empreinte environnementale. Au total, 121 km des 174 km de trottoirs sont déneigés.

Pour qu’un trottoir soit déneigé, certains critères doivent être respectés :

  1. Présence d’un corridor scolaire;
  2. Présence d’un circuit d’autobus;
  3. Présence d’une école, d’une institution publique ou d’un établissement de santé;
  4. Présence d’un centre pour aînés;
  5. Rues de neuf mètres et moins.

Dans un souci de protection de l’environnement et de développement durable, la Ville a pris comme initiative de souffler la neige sur les terrains privés. Cette pratique a pour objectifs de réduire les émissions de gaz à effet de serre des camions transportant cette neige, de protéger la capacité de stockage de neige dans les dépôts de neige usée autorisés et de réaliser des économies.

Le déclenchement d’une opération d’enlèvement de la neige en bordure des rues bordées de trottoirs se fera lorsque l’équivalent d’une chute de neige de 5 cm est atteint (pour le centre-ville et les artères principales) ou lorsque la voie de circulation est réduite à moins de sept mètres de largeur (dans les quartiers résidentiels).

Une opération d’entretien hivernal est déclenchée dès que les précipitations commencent. Il se peut cependant qu’une opération préventive soit déclenchée avant même le début de la chute de neige, et ce, afin de mieux pallier les éventuelles surprises de Dame nature.

Conformément au règlement municipal, il est strictement défendu à toute personne physique ou morale de souffler, de pousser ou de déposer ou de permettre que soit soufflée, poussée ou déposée la neige sur les bornes d’incendie, la chaussée, le trottoir ou toute place publique.

Il y a tout simplement moins de circulation. Les équipes de déneigement ont le champ libre pour travailler rapidement et efficacement. Déneiger la nuit n’engendre pas de bouchons de circulation inutiles et limite les risques d’accident pour les usagers de la route. Une opération d’enlèvement de la neige nécessite une quantité impressionnante de véhicules lourds qui doivent circuler dans le même secteur.

La Ville possède des camions équipés de grattes, d’ailes de côté et d’épandeuses, de chenillettes à trottoirs, de chargeurs, de souffleurs, de niveleuses, etc. Elle a aussi recours à des entrepreneurs privés pour l’aider dans le déneigement du secteur Bellefeuille. Lors d’une tempête de neige, plus de 80 véhicules sont déployés sur le territoire pour assurer l’entretien des routes et des trottoirs.

Ces panneaux d’interdiction de stationnement temporairement plantés dans les bancs de neige signifient qu’une opération d’enlèvement de la neige sera effectuée dans la nuit dans ce secteur.

La rapidité des opérations d’entretien hivernal est influencée par une foule de facteurs imprévisibles. En voici brièvement quelques éléments :

  • L’intensité des précipitations (cm/h);
  • Le type de neige tombée (humide, mouillée ou sèche);
  • La durée des précipitations;
  • Le moment où les précipitations débutent (ex. : en semaine, le matin, le soir, aux heures de pointe, etc.);
  • Les situations climatiques exceptionnelles (ex. : vents forts, pluie, verglas, poudrerie, etc.);
  • Les bris d’équipements.

Évidemment, les facteurs énumérés ci-dessus auront une incidence sur la durée des opérations d’entretien hivernal. De façon générale, le moment où le phénomène se termine indique le délai requis pour atteindre une condition prédéterminée.

Grâce à une rétrocaveuse, la Ville procède à l’enlèvement de la neige en périphérie des bornes d’incendie lorsqu’elle juge que l’accès est difficile. Pour des raisons de sécurité, nous vous demandons de ne pas déposer la neige de votre entrée à proximité des bornes d’incendie.